Bruxelles: une femme condamnée à 18 mois avec sursis pour du harcèlement qui a duré 6 ans

La prévenue était militaire de carrière et avait entamé une liaison avec un de ses collègues. Elle n’a pas supporté que son petit-ami mette un terme à leur relation et se remette en couple avec une autre femme. La prévenue a assailli le nouveau couple de dizaines de coups de téléphone quotidiens, de mails et de lettres, a badigeonné leur maison d’excréments et a endommagé leur voiture.

La prévenue a également harcelé par téléphone, mail et courrier les employeurs de la nouvelle amie de son ex-amant; des messages dans lesquels elle porte atteinte à la réputation de cette dernière. Elle a également tenté de salir son ancien amant auprès de ses supérieurs. Elle a poursuivi ses agissements même après son éviction de l’armée pour raisons psychologiques.

La prévenue a toujours nié les faits mais le tribunal n’a pas accordé foi à ses déclarations et l’a condamné à 18 mois avec sursis probatoire. La prévenue devra suivre un traitement psychologique, laisser ses victimes en paix et s’acquitter auprès d’eux de 6.500 euros de dédommagement.