Dour : un Amstaff et un Pitbull «vandalisent» sa voiture.

« Ah, ils me l’ont customisée, ma voiture ! Se faire caillasser par des voyous, ça peut arriver. Par des molosses c’est plus rare ! À Mons saint Georges a terrassé le dragon. À Dour, c’est ma voiture qui a été vaincue, » ironise Laurence Plapied. Samedi dernier vers 14h, cette Honneloise, professeur de solfège au Conservatoire de Mons, s’était rendue au magasin Hubo de la rue E. Vandervelde à Dour. Elliot, son fidèle compagnon, un paisible berger allemand d’un an et demi qui l’accompagne dans tous ses déplacements était pour sa part resté dans la voiture pour monter la garde.

À peine avait-elle pénétré dans le magasin qu’un appel fut lancé pour prévenir le propriétaire de la voiture qui se trouvait être la sienne. Laurence était, à ce moment-là, loin de s’attendre à la scène à laquelle elle allait assister sur le parking. Un Amstaff femelle et un Pitbull étaient en train de prendre d’assaut son véhicule, tournant autour, bondissant sur le capot et le toit, griffant les portes, mordillant les caoutchoucs des vitres, tentant par tous les moyens de s’y introduire pour s’en prendre au brave berger allemand, qui tentait, comme il pouvait, de « faire son travail ».

Pendant ce temps, la dizaine de clients et les employés sont bloqués dans le magasin et n’osent plus sortir de crainte de se faire mordre. C’est « Fort Chabrol » ! Au bout d’une dizaine de minutes qui paraissent interminables, les policiers arrivent enfin et parviennent à neutraliser l’Amstaff, plus maléable. Puis, grâce au concours d’un riverain qui lancera un pull en direction du Pitbull, l’un des deux policiers mettra le second animal hors d’état de nuire et mettra ainsi fin au cauchemar du berger allemand.« Quand j’ai ouvert le coffre, Elliot semblait traumatisé. Il a sauté dans mes bras. Je crois qu’il avait besoin d’être rassuré, » confie la Honnelloise.

Après avoir été félicité par les policiers, le courageux animal a reçu une ecuelle remplie d’eau pour le consoler de sa peine. Quant à ses « agresseurs », ils ont été emmenés dans un refuge à Quaregnon. Leur propriétaires ne se sont pas encore manifesté. Il semble que plus tôt pendant la journée, les mêmes molossoïdes avaient déjà été aperçus dans Dour où ils avaient visité plusieurs maisons du quartier, traumatisant les propriétaires. Laurence Plapied a porté plainte. Celle-ci s’interroge : « Comment ces deux chiens, manifestement dangereux, ont pu se retrouver sur la voie publique ? Ils auraient pu s’attaquer à une vieille dame ou une petite fille ! Quand on est possède de tels animaux, on se doit d’être attentif et de prévenir la police. » Un incident qui relance une fois de plus le débat sur les races « dangereuses ». « Je n’ai rien contre les Pitbull et les Amstaff. Mais déjà que je les trouvais dangereux, ce qui s’est passé conforte mon opinion ! »

V.P.