En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

L’année 2020 restera sans aucun doute dans les mémoires comme une « annus horribilis », une année noire marquée par la pandémie de coronavirus. Les récentes données de Stabel (office belge de statistique) le confirment : le nombre de décès a sensiblement augmenté en 2020 en comparaison avec 2019. Une hausse de 17% à l’échelle nationale, 21% pour la Wallonie et 25% pour la Province de Liège.

Si les données de 2020 ne sont pas encore entièrement arrêtées (les chiffres définitifs seront connus en juin), cette augmentation du taux de mortalité interpelle… et encore plus lorsqu’on analyse les chiffres par commune. Pour l’arrondissement de Huy-Waremme, on constate de grandes disparités entre les 31 localités.

Certaines communes enregistrent en effet une augmentation de la mortalité nettement supérieure à la moyenne provinciale : 40% de décès supplémentaires à Anthisnes et Hannut, 49% à Tinlot, 53% à Donceel, 60% à Lincent, 67% à Remicourt, 69% à Wasseiges, 70% à Ouffet. D’autres entités en revanche connaissent une baisse du nombre de décès entre 2019 et 2020 : Amay, Baives, Burdinne, Clavier, Faimes, Geer et Marchin.

Impact des maisons de repos

Avec une augmentation de 67%, Remicourt fait partie des communes les plus impactées. « On a connu des décès à cause de la covid, principalement des personnes âgées et affaiblies », commente le bourgmestre Thierry Missaire (MR). « On a également deux maisons de repos et un centre pour personnes handicapées sur le territoire. Cela a pu influencer les chiffres. Mais je tiens à préciser : ils ont fait un travail admirable pendant toute cette crise ».

Même raison évoquée à Wasseiges (+ 69% de décès). « On a une maison de repos qui a été durement touchée par la seconde vague. De plus, la population augmente toujours dans la commune et donc le nombre de décès aussi », commente le mayeur Thomas Courtois (MR).

S’il est difficile de pointer les facteurs explicatifs d’une augmentation des décès dans une localité, il est également malaisé de définir les raisons d’une baisse de la mortalité. À Geer par exemple, on a enregistré 18 décès en 2020, à savoir 9 de moins qu’en 2019. « Il faut être prudent avec ces chiffres. L’explication est multifactorielle. Il y a eu des décès dus au coronavirus sur la commune, mais peu », avance le mayeur Dominique Servais (MR).

Si la stratégie de vaccination semble désormais sur les rails, il est probable que la pandémie de covid-19 aura également un impact sur la mortalité de 2021.

Romain Masquelier

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********** **** ******* **** ***** ***** **** *** ********* ***** *** ** ***** ********** *** *** ****** ***** ******** *** ** ********* ** ************ *** ********* ******** ** ****** ******* ***** ** ************ ** ********** * ** ****** ** ******* * ************ ********* ** **** ** *********** **** ***** *** ****** ** *** ** ************ ********** *** **** ** ******** ** *** **** ** ******** ** *******

** *** ******** ** **** ** **** *** ****** ************ ********** **** ******** *********** ****** ****** ** ****** ***** ************ ** **** ** ********** ************* ** ****** **** *********** ******* *** ******** *** ******** **** ****************** ** ************ ** ******** ** ******* *********** ***** *** ** ***********

********* ******** ************ ** ***** *** ************ ** ** ********** ********* *********** ** ** ******* *********** * *** ** ******* **************** ** ********* ** ******* *** ** ******* *** ** ******** *** ** ******** *** ** ********** *** ** ********** *** ** ******* ********** ******** ** ******** *********** *** ****** ** ****** ** ******* ***** **** ** **** * ***** ******* ********* ******** ******* **** ** ********

****** *** ******* ** *****

**** *** ************ ** **** ********* **** ****** *** ******** *** **** *********** ** ** * ***** *** ******* ** ***** ** ** ****** ************** *** ********* ******* ** ********** *** ******** ** *********** ******* ******** ***** ** ** * ********** **** ******* ** ***** ** ** ****** **** ********* ************ *** ** *********** **** * ** ********** *** ********* **** ** ***** ** ********* * *** *** **** ** ******* ********* ******* ***** ***** ***** ***

***** ****** ********* ** ********* ** *** ** ********* ** ** * *** ****** ** ***** *** * ***** ******** ******** *** ** ******* ****** ** ***** ** ********** ******** ******** **** ** ******* ** **** ** ****** ** ******* ***** *** ******** ** ****** ****** ******** *****

****** *** ********* ** ******* *** ******** *********** ******* ************ *** ******* **** *** ********** ** *** ********** ******** ** ******** *** ******* ******* ****** ** ** *********** ** **** *** ******** ** * *********** ** ******* ** ***** ** ****** * ** ***** ******* ***** ** ** **** ***** ******* **** *** ********* *************** *** ***************** ** * * ** *** ******* *** ** *********** *** ** ******** **** *** *** ****** ** ****** ********* ******* *****

** ** ********** ** *********** ****** ********** *** *** ****** ** *** ******** *** ** ********* ** ******** **** ********** ** ****** *** ** ********** ** *****

****** **********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles