Un ingénieur italien se suicide après avoir placé sa famille sous la protection de Berlusconi

L’homme, père d’une fille de cinq ans et dont la femme est enceinte, a laissé un mot d’adieu dans lequel il confie sa famille au magnat des médias et s’accuse de ne pas avoir été un bon ingénieur.

Il affirme dans ce billet faire partie de ceux qui «disent du bien» de Silvio Berlusconi, patron indiscuté de la droite italienne et tenant de thèses ultralibérales. Et comme l’ingénieur dit dans son message ne pas avoir confiance dans les institutions, il demande au Cavaliere de s’occuper de ses enfants et de sa femme, selon la même source.