Stéphane revient sur Nabilla: «Elle m’a dit que je maniais trop bien la langue de Molière»

Quand il a commencé sa chronique (baptisée « Retour vers le futur »), il a complètement déstabilisé Nabilla ! Il faut dire que le texte de Stéphane était subtil.

–  « Je ne comprends rien du tout », a fait la poupée de la téléréalité. De fait, elle avait été prise en flagrant délit de ne pas avoir saisi que Stef n’avait pas « eu le temps de serrer la pince de Monseigneur bien que connaissant les ficelles du protocole et ayant plusieurs cordes à monarque »…

–  « C’est « mon arc », non ? Ah, non ? Je peux avoir une oreillette pour traduire, alors ? » s’est exclamée Nabilla !

Maïtena Biraben, l’animatrice de l’émission buvait du petit-lait en ponctuant : « Mon arc ? Non mais allô, quoi ! »

Contacté, Stéphane De Groodt nous a expliqué qu’il estimait que c’était le moment le plus surréaliste qu’il avait vécu cette année à la télévision ! « C’était la confrontation de deux mondes, dit-il. Deux surréalismes qui se croisent. Ça a donné quelque chose d’inouï et d’assez cocasse aussi ! Moi, j’étais dans mon truc et elle m’a interrompu plusieurs fois, ce qui fait que ma chronique a duré au moins le double du temps habituel ! Et je pense que la production a décidé de ne rien couper, de passer exactement tout ce qui a été dit. C’était croustillant, et c’était un beau moment de télé comme on dit et vu la personnalité de Nabilla qui a déjà suscité un buzz immense, et bien je crois que ça risque de recommencer pour cette petite séquence. Qui sait ?, je vais peut-être connaître un surplus de notoriété et de popularité grâce à elle ? Après l’émission, on a un peu discuté ensemble et elle m’a dit que je maniais trop bien la langue de Molière… »