Boussu: un commerçant avoue avoir organisé son propre braquage

La mauvaise comédie remonte au 30 avril. Un individu rentre dans un magasin «Action» à Boussu et pointe son arme de poing en direction de le tête de gérant de la boutique, forçant ce dernier à lui remettre la caisse.

Les explications jugées inadéquates et peu convaincantes de la victime du braquage n’ont pas satisfait les enquêteurs de la police boraine qui se sont rendus très vite compte que les deux individus, le braqueur et le braqué, étaient de mèche. Les policiers ont ainsi mis fin à la mauvaise pièce de théâtre à la fin mai et ont interpellé les deux hommes.

Le parquet de Mons a confirmé que le faux braqueur a été libéré sous condition et que le faux braqué a été placé sous mandat d’arrêt. Il a été relâché le 27 mai après avoir avoué son mauvais scénario.