Fouad Belkacem condamné en appel à 18 mois de prison pour incitation à la haine

Il avait également tenu des propos injurieux au sujet du décès de Marie-Rose Morel, ancienne membre de la N-VA et du Vlaams Belang, et s’était aussi rendu coupable d’harcèlement à l’encontre de Frank Vanhecke, veuf de Marie-Rose Morel et ancien président du Vlaams Belang.

Fouad Belkacem avait été condamné en première instance pour ces faits à deux ans de prison, dont un an ferme, et à 550 euros d’amende.

La cour d’appel a estimé qu’une peine ferme était plus adéquate, mais a tenu compte d’une précédente condamnation de Fouad Belkacem. Il a en effet écopé en novembre dernier de six mois de prison ferme pour incitation à la haine et à la violence après des incidents survenus à Molenbeek-Saint-Jean autour du port du niqab.

La cour estime qu’il est question ici d’une unité d’intention, mais l’a tout de même condamné à dix-huit mois de prison supplémentaires.

Fouad Belkacem n’était pas présent à l’audience jeudi matin.