Statut unique: la construction craint la perte de 50.000 postes d’ouvriers

Une harmonisation des statuts ouvrier et employé représenterait principalement, pour les entreprises de construction, un alourdissement des coûts, s’inquiète mardi la Confédération Construction. « Un licenciement coûtera jusqu’à 15 fois plus cher. En conséquence, un nombre croissant d’entreprises de construction optera pour l’une ou l’autre alternative au contrat de travail à durée indéterminée. De cette manière, jusqu’à 50.000 postes d’ouvriers pourraient disparaître dans les années à venir. »