Exclusif: les caméras de vidéo-surveillance qui parlent débarquent bientôt à Charleroi

Le grand frère vous regardait, et bientôt il vous parlera. Une technologie directement importée d’Angleterre, pays particulièrement friand de contrôles vidéos.

L’idée : pouvoir rappeler à l’ordre les incivilités de tous genres en direct. Quel genre d’infractions ? De tout. Urine sur la voie publique, dépôts clandestins, voitures mal garées voire même un papier jeté à terre. Une mesure de contrôle principalement dissuasive qui vient s’ajouter aux simples caméras déjà installées ci et là dans le centre-ville de Charleroi.

« Une fois l’infraction repérée, tous les scénarios sont imaginables », explique Philippe Stratsaert, chef de la zone de police de Charleroi. « D’un simple rappel à l’ordre à une injonction. Prévenir la personne en infraction qu’une équipe d’intervention est en route peut également avoir un effet dissuasif. D’une manière générale, nous pensons que s’adresser directement au citoyen « pris la main dans le sac » constitue un certain plus. Tout le monde ou presque, ici à Charleroi, est d’accord pour dire que la ville a besoin d’une attention particulière au niveau de la propreté. Avec ce système, il nous est permis de considérablement augmenter notre présence pour rappeler aux carolos leurs devoirs. »

Continuez à sourire, vous étiez déjà filmés. Mais dorénavant, pensez à ouvrir grand vos oreilles…

Retrouvez l’ensemble de notre dossier dans La Nouvelle Gzette de Charleroi de ce mercredi 12 juin.