Elodie, tabassée par Senna (Secret Story): elle veut voir le voir devant un tribunal (vidéo)

Le 18 mai dernier, Senna et sa compagne étaient de sortie. L’après-midi avait été tendue et la soirée ne s’annonçait pas mieux. Alors qu’ils étaient sur l’E42, une dispute éclatait au sujet d’une photo à publier, ou non, sur Facebook.

Senna avait quitté l’autoroute et stationné la voiture d’Elodie en bordure d’un champ. Il l’avait sortie de force de la voiture et l’avait rouée de coups de pied sur tout le corps mais aussi sur le visage. Il était comme devenu fou. La jeune femme avait été obligée de le supplier pour qu’il arrête de frapper.

Le couple avait ensuite regagné le domicile liégeois d’Elodie. Durant le voyage, Elodie avait envoyé un message à une amie lui demandant d’envoyer la police chez elle. Là, il l’avait déshabillée avant de la doucher, de force, dans sa salle de bains. C’est à ce moment que les policiers étaient intervenus.

Refus d’une médiation

Après avoir été privé de liberté, Senna avait été déféré au parquet de Liège où il avait été reçu par le magistrat de référence en matière de violence conjugale. Le parquet avait proposé une médiation pénale. Lors de cette médiation, les deux jeunes gens devaient rencontrer, séparément, l’assistante de médiation afin de trouver un arrangement à l’amiable. Un arrangement qui peut inclure, par exemple, un suivi psychologique ou une indemnisation en cas de dommage. Une fois l’accord signé par les deux parties, l’assistante de médiation vérifie, régulièrement, que les accords signés sont respectés.

Mais il n’y aura pas de médiation puisque la victime, Elodie, n’en veut pas. Mardi, son avocate, Me Viviane Ellefsen, du barreau de Bruxelles, a déposé une plainte en main d’un juge d’instruction. « Ma cliente est bien décidée à ne pas laisser tomber  », signale l’avocate. « Sans entrer dans les détails, il suffit de voir les excuses formulées par Senna sur son blog. Il s’agissait d’un mot destiné à ses fans, pas à sa victime ».

La suite de ce dossier passera donc par une instruction minutieuse durant laquelle les vies de Senna mais aussi celle d’Elodie seront passées au peigne fin. Une fois l’instruction clôturée, le dossier sera communiqué au parquet de Liège. Il sera ensuite fixé devant la chambre du conseil qui décidera de renvoyer, ou non, Senna devant le tribunal correctionnel. Mais ce ne serait pas avant douze mois.

Vidéo : Elodie était l’invitée de Jean-Marc Morandini sur NRJ 12. Elle a de nouveau expliqué le contexte de son agression :