Nabilla ne s’était pas présentée dans une discothèque où elle devait se produire: le patron veut des dédommagements

Nous vous avons relaté les déboires de ce patron de discothèque, Brian Jandijbe, qui comptait sur la présence de Nabilla dans son établissement de Pont l’Abbé, en Bretagne. Aujourd’hui le site jeanmarcmorandini.com a fait son interview car l’impresario de Nabilla a donné une version des faits qu’il dément. Par ailleurs, il a dû rembourser tous ses clients et même des dégâts que semblent avoir commis la jeune femme et son compagnon dans leur chambre d’hôtel.

Brian Jandijbe était même allé chercher Nabilla à Paris afin qu’elle arrive à l’heure dans son établissement de Pont l’Abbé. Il a conduit la jeune femme et son compagnon Thomas à l’hôtel afin qu’ils se reposent du voyage avant d’aller à la discothèque. Mais Nabilla n’est jamais arrivée où le public l’attendait.

«  De 2h30 à 5h du matin, j’ai alors fait des allers-retours entre l’hôtel et la discothèque pour négocier leur venue. Je leur ai dit : ‘Pourquoi avoir fait six heures de route pour finalement ne pas venir dans la boîte  ? », explique-t-il.

Au public, Brian Jandijbe a finalement bien dû expliquer que Nabilla ne viendrait pas. Il a fallu rembourser tout le monde. Sans compter que la télévision de la chambre d’hôtel a été cassée par Nabilla ou son compagnon et qu’il faut donc payer ça aussi. Et sans compter, aussi, les 6000 euros du cachet qu’il avait payé d’avance.

Brian Jandijbe est maintenant en discussions avec ses avocats pour voir les dédommagements qu’il peut réclamer à Nabilla.