Affaire Zahia: Ribéry et Benzema devant le tribunal, accusés d’avoir eu recours à une prostituée mineure

L’avocat de Ribéry, Me Carlo Alberto Brusa, qui veut éviter un «étalage» des éléments «croustillants» et «morbides» de cette affaire et invoque la protection de son client, va demander que l’audience se tienne à huis clos. Il soulève par ailleurs une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), estimant que le texte de loi, qui punit le recours à la prostitution de mineurs, n’est pas assez précis.

Franck Ribéry, 30 ans, est accusé d’avoir eu des relations sexuelles tarifées en 2009 avec Zahia D., notamment dans un hôtel de Munich, en Allemagne. Pendant l’enquête, celle-ci a expliqué avoir menti sur son âge en affirmant qu’elle était majeure.

Le milieu offensif du Bayern ne sera pas présent devant le tribunal, selon Me Brusa, car il n’y a «pas de victime» — Zahia n’est plus partie civile — et «pas d’accusation».

Le parquet avait requis un non-lieu concernant Ribéry, son beau-frère qui était présent à Munich et Benzema, mais le juge a fait une lecture différente du dossier et les a renvoyés devant le tribunal. Pour le parquet, ils ne savaient pas que Zahia était mineure. A l’inverse, le juge d’instruction estime qu’ils ne pouvaient l’ignorer.

Un «raisonnement extraordinaire», un «choix personnel, subjectif et partial», estime Me Brusa, pour qui ce renvoi devant le tribunal est «scandaleux» de la part d’un magistrat qui, avance-t-il, a «peut-être voulu se faire de la pub».

Pendant l’enquête, Ribéry a même contesté avoir su qu’il s’agissait d’une prostituée et l’avoir rétribuée 700 euros pour ses prestations.