Bonne nouvelle: Techspace Aero va refaire des moteurs d’avion complets à Herstal

Cela faisait 25 ans que Techspace Aero ne produisait plus de moteurs complets d’avion. Il s’était spécialisé dans une partie du moteur, à savoir le compresseur basse pression.

« FN-Moteurs avait été créée à la fin des années 70 pour produire les moteurs d’avions militaires F-16, le fameux « contrat du siècle », rappelle le directeur Yves Prete. Mais lorsque ce programme se termina quelques années plus tard, c’en était fini de monter des moteurs entiers à Milmort. Et bien aujourd’hui, je peux vous annoncer son grand retour ! »

Après les attentats de New-York en 2001, l’aéronautique mondiale traversa une grande crise. Mais aujourd’hui, elle est derrière nous et les deux géants de la construction, l’européen Airbus et l’Américain Boeing, ont repris de plus belle leurs commandes.

Techspace Aero fournit déjà la moitié des compresseurs de tous leurs moteurs et son carnet de travail est plein jusqu’en…2023 ! L’an dernier, une centaine de personnes ont été engagées pour faire face à la demande et on compte encore une centaine d’autres engagements cette année encore.

Mais ce qui est nouveau aujourd’hui, c’est que sa maison-mère française Safran, qui assemble des moteurs d’avion entiers, elle aussi est débordée. Et elle a décidé de confier son trop-plein de commandes à sa filiale liégeoise.

« Nous venons de recevoir la première commande d’assemblage de 80 moteurs, se réjouit Yves Prete. Nous avons de suite engagé 30 personnes pour s’en occuper. Vu que nous avons conservé nos bancs d’essai, le hall et tout l’équipement sont déjà là. »

Cette première commande sera à coup sûr suivie d’autres quand on voit le nombre de gros avions actuellement en commande dans le monde. Et l’activité devrait aller en se développant, espèrent les responsables de Techspace Aero.

« C’est en tout cas une magnifique marque de confiance de la part de notre maison-mère, reprend Yves Prete. Car elle nous confie la responsabilité de livrer le moteur entier à Boeing et à Airbus sans d’autres vérifications. Mais c’est aussi très symbolique pour la région liégeoise qui renoue avec son ancien savoir-faire. »

Présents au salon du Bourget, le ministre wallon de l’Economie Jean-Claude Marcourt et le patron de la FGTB-Metal Francis Gomez (un ancien de la FN-Herstal) ont salué cette excellente nouvelle pour la région liégeoise, mais aussi pour la Wallonie dans son ensemble.