Liban: 12 soldats tués dans les combats contre des radicaux sunnites

Au moins 12 militaires libanais ont été tués en moins de 24 heures dans des combats entre l’armée et des sunnites radicaux dans une banlieue de Saïda dans le sud du Liban. Les militaires ont été tués dans des affrontements qui ont éclaté dimanche à Abra, dans la banlieue est de cette grande ville portuaire du sud du Liban, après une attaque contre un barrage de l’armée par des partisans de cheikh Ahmad al-Assir, un cheikh radical sunnite connu pour son hostilité à l’égard du Hezbollah chiite qui combat aux côtés du régime en Syrie. Les combats faisaient rage encore lundi selon l’agence nationale et des témoins. Ces violences sont liées au conflit en Syrie voisine, qui divise profondément le pays entre partisans, en majorité chiites, et opposants, en majorité sunnites, du régime syrien.