Bruxelles: Chichah prend ses distances avec Dieudonné après que ce dernier se soit affiché avec Laurent Louis

Pour l’ancien assistant de l’ULB, Souhail Chichah, l’humoriste Dieudonné s’est totalement dévoyé en honorant ce week-end le député controversé Laurent Louis d’une de ses « Quenelle d’Or ». Une récompense anti-israélienne que Souhail Chichah a d’ailleurs reçue en 2010 pour des articles critiquant l’État juif. L’ex-chercheur qui s’est fait connaître pour sa « Burqa blabla » et le sabotage de la conférence de Caroline Fourest à ULB a donc définitivement pris ses distances avec Dieudonné.

Voici sa réaction sur Facebook : « La quenelle de la subversion que tu m’as attribuée il y a trois ans déjà – combien j’en ai honte sachant avec qui je la partage, tu peux te la foutre dans le cul ! Ca te changera de Soral ! Et viens pas me la jouer résistance anti-sioniste, bouffon ! On peut à la fois dire non au sionisme et au blantriarcat, particulièrement à son expression la plus dure ! Tu es certainement le plus grand humoriste français actuel ; cela rend ton manque d’intelligence politique d’autant plus préjudiciable à la cause indigène. Et viens pas me la jouer résistance anti-sioniste, bouffon ! On peut à la fois dire non au sionisme et au blantriarcat, particulièrement à son expression la plus dure ! »

« Tu pourras en faire un sketch : celui du guignol antisémite qui fait le bonheur des sionistes ! Crois-moi, Israel serait prêt à te subsidier pour continuer. Qui en effet plus qu’Israel a intérêt à une reprise de l’antisémitisme en France ? Car il y a toujours eu une alliance objective entre les sionistes et les antisémites…

On en a longuement discuté. Tu me donnes raison en coulisse mais tu cèdes à la facilité. À cette partie de ton public prête à s’esclaffer à la première tarte à la crème antisémite. S’ils savaient les abrutis combien ils se pissent sur le pied. Car l’antisémitisme et l’islamophobie se renforcent l’un l’autre. Ils ressortent du même racisme culturaliste. J’ai longtemps refusé de hurler avec les loups et me suis abstenu de centrer ma critique sur toi : j’ai horreur des lynchages, qu’ils soient de nature raciste comme dans ton cas ou pas.

Mais là, la tempête semble se calmer en ce qui te concerne. Je sors donc de ma réserve. Tu renforces ceux que tu prétends combattre. Je ne me tairai pas plus en ce qui te concerne : tu es devenu aussi con que les abrutis qui te censurent. L’auto-quenelle serait-elle la limite de ton talent ? »