La police de Liège va acquérir des armes non létales

La Ville de Liège a décidé lundi soir au conseil communal d’acquérir en «test» 6 pistolets FN303 de la FN Herstal. L’intérêt de ces armes est qu’elles sont non létales. Lundi soir, le conseil communal de la Ville de Liège a décidé que la police pourrait avoir 6 pistolets FN303, des armes non létales qui seront mises à la disposition du peloton anti-banditisme. Le FN303 est une petite carabine qui tire des boules, parfois remplies de couleurs, un peu comme au paintball. «L’intérêt premier de cette arme est de pouvoir maîtriser un suspect de loin», explique Philippe Houyoux, Commissaire et dirigeant du centre de la maîtrise de la police de Liège. «Quand on interpelle un suspect violent, on a le spray qui a une portée de 4 mètres, ou la matraque qui a une portée de 60 centimètres. Mais quand le suspect a une machette ou une hache, ça devient dangereux pour nous.» Le FN303 fait alors office de matraque à distance.