Elisez "La plus belle fille de Wallonie 2013!"

Un grand casting a déjà eu lieu, voici maintenant venu le moment de les départager. (Le réglement est à lire ici)

Pour voter, rien de plus simple : chaque fille a eu un numéro unique, il vous suffit d'envoyer par sms au 6010 le code WAL suivi directement du numéro pour lequel vous voulez voter. Vous avez jusqu'au 31 août pour voter, la participation est de 1,50€/particpation. Et vous pouvez voter autant de fois que vous le souhaitez."

 

Le TOP 15 au samedi 31 août à minuit :

 

1     Julie Vanderelst
2     Emilie Vanhoolandt
3     Camille Bastien
4     Oceane Schweig
5     Laetitia Zinnen

6     Lohane Van Den Heyne

7     Erin Leroi

8     Morgane Quintin
9     Roxane Colard

10   Cindy Raveydts
11   Estelle Knapen
12   Gönül Meral
13   Alessia Corbo
14   Cindy Van Calck
15   Megane Awali

 

Margo Lefevre, 18 ans de Charleroi. Envoyez WAL1 au 6010 (1€50/participation)

Cette très jolie fille de 18 ans se dit gentille, sociable, dynamique… Mais attention, il ne faut pas « la chercher » parce qu’elle peut sortir les griffes. Malgré sa plastique de rêve, elle avoue ne pas avoir très confiance en elle. Passionnée par le domaine médical, elle envisage de faire des études pour devenir infirmière urgentiste. Ses débuts dans le monde de la mode ? Elle dit avoir commencé par enchaîner des photos elle-même, en les mettant sur Facebook, suite à quoi, elle a eu des demandes de photographes. « Au départ, j’étais hésitante, j’ai essayé, et j’ai adoré. J’ai donc continué à faire des shootings-photo. Aujourd’hui, j’en fais très souvent, et c’est aussi un petit job d’étudiant ». Sa participation au concours de « La Plus Belle Fille de Wallonie » est pour elle une belle et enrichissante expérience à vivre. Elle espère bien évidemment aller jusqu’au bout de celui-ci.

 

Coralie Delmarcelle, 20 ans de Court-St-Etienne. Envoyez WAL2 au 6010 (1€50/participation)

Coralie Delmarcelle est de Court-Saint-Etienne. Elle a 20 ans, et est en première année de relations publiques à la Haute Ecole Louvain en Hainaut. « C’est un domaine qui ouvre beaucoup de portes. ». Fascinée par le monde de la communication, elle avoue ne pas savoir exactement vers quel métier se diriger. Elle se dit sociable, et aime rencontrer de nouvelles personnes. Elle adore le shopping, faire la fête, et les sorties. « D’ailleurs, après cette interview je vais faire du karting avec des amis». Sympathique, ouverte, bien sûr, mais aussi un tantinet « rancunière » avoue-t-elle. Coralie Delmarcelle a participé à d’autres concours : Miss Belgique en 2010, Miss Brabant Wallon, et a déjà fait de nombreuses photos et défilés. « J’ai vu le concours de « La Plus Belle fille de Wallonie » sur Facebook. C’est un concours pas comme les autres, ouvert à tout le monde. Je me suis dit pourquoi ne pas essayer, en plus, cela me donne l’impression d’être en vacances». Elle a déjà eu l’occasion de visiter Saint-Tropez, mais elle a très envie d’y retourner.


Lohane Van Den Heyne, 17 ans de Wavre. Envoyez WAL3 au 6010 (1€50/participation)

Un qualificatif pour décrire Lohane Van Den Eynde : Joyeuse ! Cette jolie candidate habite à Wavre, commune qu’elle affectionne, bien qu’elle aurait préféré vivre dans une ville un peu plus grande. Lohane a un copain depuis 2 ans et demi. Elle est joviale, aime la vie, même si « elle ne lui fait pas beaucoup de cadeaux ». Pourtant, la Miss garde le sourire ». Elle est à l’école IPS en 5ème année Art. Ses hobbies ; le mannequinât, le football et… le basketball, Elle avoue avoir été un garçon manqué avant de se passionner pour la mode. « Le mannequinât m’a permis de devenir quelqu’un d’autre. Ce quelqu’un d’autre c’est moi… Je me suis retrouvée, et j’ai gagné de la confiance en moi. » et elle ajoute, en riant aux éclats, « Maintenant je suis une vraie fille !  Si je vous montre une photo de la tronche que j’avais avant, vous allez bien rigoler. »… On ne demande que ça… qu’à en rire !!
 

Alessia Corbo, 20 ans de Liège. Envoyez WAL4 au 6010 (1€50/participation)

Ces cheveux noirs corbeau, ce petit accent charmant, et ces yeux brillants, ne pouvaient venir que de l’Italie. Née à Canicatti, Alessia s’est installée avec ses parents, son frère et sa sœur en Belgique, à Flémalle. «  C’est une petite communauté où il n’y a pas beaucoup de monde, mais j’y suis bien. C’est très calme». Alessia est sociable, a le sens du partage et privilégie les sports d’équipe, notamment le volley. «  Avec mon équipe, on se voit souvent en dehors des matchs. Qu’on gagne ou pas, on va toujours boire un verre (rires)». La Miss est actuellement étudiante en première année infirmerie à la Haute Ecole Libre Mosane (HELMO) Sainte Julienne. Du haut de son 1m60, elle veut rendre justice aux femmes de petite taille «  Les grandes personnes sont toujours valorisées. Je veux montrer que même étant petite, on peut faire des choses extraordinaires. Puis, ne dit-on pas que tout ce qui est petit est mignon ? »

Charlotte Moreira, 19 ans de Belgrade. Envoyez WAL5 au 6010 (1€50/participation)

Notre coiffeur a bien pris soin de la ravissante candidate : frange soigneusement coiffée, une jolie tresse,  et la voilà toute prête pour le shooting. Charlotte Moreira a 18 ans, elle est célibataire, de Belgrade, près de Namur. « C’est un petit village où il fait bon vivre » dit elle. Après des études en travaux de bureaux à l’institut Sainte-Marie de Jambes, elle arrête l’école à l’âge de 17 ans,  et elle est actuellement à la  recherche d’un emploi en secrétariat.  Sociable, souriante, trop perfectionniste, elle a toutes les qualités requises pour être secrétaire. Elle est également en finale du Top Model Belgium, cette année. Elle  mon rêve est de percer dans le mannequinât, aime la mode et pratique le basketball. Charlotte est fille unique, ses parents la soutiennent entièrement dans ce qu’elle fait «  ma mère m’accompagne  à chaque fois que je participe à un concours». Ce qu’on peut lui souhaiter ? La chance d'aller le plus loin possible, enfin pas si loin, juste à Saint-Tropez, un village qu’elle a très envie de découvrir.


Alessia Clarembaux, 19 ans de Wanfercée-Baulet. Envoyez WAL6 au 6010 (1€50/participation)

A 19 ans, Alessia est déjà en couple depuis cinq ans. Elle habite au Wanfercée-Baulet. Sa passion pour la mode, et l’encouragement de sa belle-sœur l’ont incité à participer au concours de « La Plus Belle Fille de Wallonie », qui est son tout premier concours. « Je n’avais jamais fait de shooting photo auparavant ». Et pourtant, pour cette belle novice, la prise s’est très bien passée. « Je me suis sentie tout de suite à l’aise, je n’étais pas du tout stressée». En 6ème à l’Athénée Royal de Jemeppe-Sur-Sambre, elle rêve de devenir coiffeuse. Elle aime la mode, la coiffure,et… faire des défilés. Elle veille à entretenir son corps en faisant du fitness, de la zumba. Mais… Alessia, ce n’est pas seulement un corps bien entretenu et une jolie bouille, c’est aussi un être gentil qui sait ce qu’elle veut. Elle a un frère et trois sœurs. « Ils ne sont pas au courant que je suis venue, je leur dirai plus tard ». Surprise….

 

Cindy Van Calck, 22 ans de Waterloo. Envoyez WAL7 au 6010 (1€50/participation)

« Mon homme c’est mon fils ! » nous confie cette jeune maman célibataire de 21 ans, qui habite à Waterloo. Cindy a interrompu ses études pour devenir aide-soignante pour se consacrer complètement à son fils de 15 mois. Elle dit avoir la chance d’être bien entourée, se décrit comme quelqu’un de possessive avec un mauvais caractère, mais très sociable et qui aime rencontrer de nouvelles personnes, lier de nouvelles amitiés. Elle aime la danse, le cinéma, la musique. Elle est fan d’Elvis Presley. « Mon frère est un sosie de Elvis, il fait des concours en France et en Belgique, il est assez suivi ». Saint-Tropez pour elle est un rêve. C’est la première fois qu’elle participe à un concours de beauté. Sa motivation : montrer qu’une jeune maman peut aussi être fière de son corps.
 

Gönül Meral, 23 ans de Couillet. Envoyez WAL8 au 6010 (1€50/participation)

23 ans, d’origine turque, Gönül est née en Belgique à Charleroi, une ville qu’elle apprécie beaucoup. Selon la charmante brune, le qualificatif de « pays noir » ne sied plus à la localité. « C’est plutôt une belle ville, remplie de jeunes chaleureux, comme moi» déclare-t-elle. Affectueuse aussi est sa famille qui a toujours été à ses côtés et l’a beaucoup soutenue. Gonûl Meral a une grande sœur de 25 ans, et une petite de 19 ans. Après des études en gestion des ressources humaines, la jolie candidate s’est dirigée vers le tourisme, un domaine qui correspond plus à sa personnalité. Ses hobbies ? Voyager, faire du shopping, du sport, surtout du Spinning. Gönül a déjà un titre de Miss Hainaut en poche. Elle a donc déjà été également parmi les 20 finalistes de Miss Belgique 2013, une expérience qui lui a permis de se découvrir et gagner en maturité. Concernant son caractère, elle se définit comme étant quelqu’un de courageux, ambitieux, sociable, souriant et perfectionniste.
 

Valeria Kapustina, 16 ans de Marche-en-Famenne. Envoyez WAL9 au 6010 (1€50/participation)

16 ans (bientôt 17), un visage de poupin, une silhouette longiligne, de nationalité kazakh, elle se souvient vaguement de son pays d’origine. Elle est arrivée en Belgique à 4 ans et habite à Marche-en-Famenne, dans les Ardennes avec ses parents. Elle est en 3ème année à l’Athénée Royale de Marche-en-Famenne. Elle envisage de faire des études de diététique. Elle aime la musique, le sport, surtout le fitness, qu’elle fait tous les jours, chez elle. Son entourage la soutient beaucoup. Au départ, elle ne pensait pas faire du mannequinât, «  Je pensais que ce n’était pas pour moi, mais quand j’ai essayé, j’y ai pris goût». Elle a donc fait le Top Model Belgium, et a enchaîné les shootings avec une agence de mannequins. Aujourd’hui, elle rêve de se faire un nom dans ce domaine et le tour du monde, grâce à ce métier.

 

Estelle Knapen, 16 ans, de Awans. Envoyez WAL10 au 6010 (1€50/participation)

Estelle vient de Awans (Liège). «  C’est la campagne, c’est très vert et très calme» explique cette jeune fille de 16 ans qui fait ses études, à Sainte Marie Thérèse, en sciences. « C’est ma mère qui m’a obligé à faire des sciences » plaisante-t-elle, «Moi, j’aurais bien aimé faire autre chose, et devenir professeur de mathématiques ou institutrice plus tard». Ses hobbys ? Elle aime la danse et fait de l’équitation trois fois par semaine. Elle a un cheval avec qui elle a une relation très spéciale. Passionnée aussi par les sports de combat, Estelle en pratique depuis un an et demi. Mieux vaut donc ne pas l’embêter. Son caractère varie selon les circonstances : elle est assez spontanée, sociable, mais elle ne parle que quand elle a quelque chose à dire. Franche, elle ne tourne jamais longtemps autour du pot. Elle est célibataire, mais avoue qu’elle aimerait bien avoir un petit copain. Petite de taille, elle regrette ne pas pouvoir s’offrir une carrière de mannequin… mais pour l’instant, elle pense surtout à finir ses études.


Harlay Breteche, 23 ans de Luxembourg. Envoyez WAL11 au 6010 (1€50/participation)

Harlay, brune, les yeux bleus, un corps de sirène, est célibataire. La charmante candidate de 23 ans se dit sociable et gentille. Elle aime aider les gens, raison pour laquelle elle envisage de faire un complément d’études pour devenir aide-soignante. Mais sa gentillesse a des limites « J’ai un caractère bien trempé » explique-t-elle, « je ne me laisse surtout pas marcher sur les pieds ». D’un tempérament artiste, elle a commencé des études de dessin à Saint Benoit à Habay La neuve, qu’elle a arrêté, parce qu’elle ne s’y plaisait tout simplement pas. Pourtant, elle n’abandonne tout de même pas sa passion, et continue de créer, imaginer et peindre des tableaux abstraits. En plus de l’art, Harylay aime la danse, elle a fait huit années de danse classique… Aujourd’hui, elle se contente de s’entraîner à la maison : «  Je danse chez moi, je regarde Youtube, puis je m’éclate ». Fille unique, elle a des demis -frères et sœurs qu’elle n’a pas eu l’occasion de connaître.
 
Erin Leroi, 18 ans de Warnant. Envoyez WAL12 au 6010 (1€50/participation)

Erin, en dehors de posséder un prénom charmant, a 18 ans et un petit ami depuis deux mois. Elle vient de Warnant. Ayant un faible pour les bébés, elle a opté pour des études en puériculture. Son job de rêve ? Travailler, plus tard, en pédiatrie. Ses hobbys ? Elle fait du Volley Ball depuis 13 ans déjà, et c’est plus qu’un passe-temps explique-t-elle. « J’ai deux entraînements par semaine et un match le weekend ». La photo ? Essentiellement, un remède contre sa timidité, une sorte de défi : «  Je suis très timide, je ne parle pas beaucoup, la photo me permet de communiquer, de m’exprimer, juste avec mon visage, avec des expressions corporelles… » . Elle avoue être tellement timide que, quand elle est confrontée à une situation où elle doit prendre la parole, elle en devient toute rouge, ses mains deviennent moites et elle perd ses mots. Sa mère la soutient (« c’est ma meilleure amie »), et surveille tout ce qu’elle fait, son père quant à lui, reste réticent et aimerait que sa fille se consacre entièrement à ses études.

 

Oceane Schweig, 17 ans de Huy. Envoyez WAL13 au 6010 (1€50/participation)

De ses origines germaniques (luxembourgeoises), Océane a gardé la taille et le caractère trempé. A17 ans, elle mesure 1m80. La miss habite Huy. Parallèlement à ses études, elle travaille comme foraine avec ses parents. Passionnée par son job, la photo, le mannequinât, elle a déjà participé à des concours de mannequins comme Top Model Belgium, Elite Model Look, ou encore Miss Personnality. Elle vient d’ailleurs de signer un contrat avec l’agence Queen Model Agency. Elle se dit être une personne gentille, drôle, qui ne se prend pas au sérieux. Chose amusante, la jeune et jolie brune, vit dans une caravane avec ses parents. Particulièrement mature pour son âge, elle a déjà sa gestion commerciale et elle compte terminer des études en électricité, ce qui va peut-être lui permettre de mettre les mains dans les manèges de ses parents. Seule fille dans sa classe, ses camarades n’ont qu’à bien se tenir.

 

Julie Vanderelst, 17 ans de La Hestre. Envoyez WAL14 au 6010 (1€50/participation)

Julie habite la Hestre, un petit village situé à 10 kilomètres de la Louvière. Elève à l’Athénée de Morlanwelz, elle est également Modèle depuis sa participation au Top Model Belgium, l’année dernière. Pour se distraire, Julie fait de l’équitation. Pour s’entretenir et garder la forme, elle pratique également régulièrement du sport, surtout du spinning , trois fois par semaine,  à raison d’une heure par jour. Enfin, elle a fait de la danse classique, ce qui a donné à cette charmante demoiselle du maintien, et de la confiance. Elle, elle se dit timide et très stressée. Autres aspects de sa personnalité complexe : elle est râleuse et gentille à la fois. Qu’on se le dise, la belle ne sait pas dire non !  Enfant unique, elle entretient une bonne relation avec ses parents : «  ils me soutiennent beaucoup, quand j’ai fait le Top Model Belgium, ils étaient toujours là à m’encourager. » Elle a déjà eu l’opportunité de visiter  Saint-Tropez grâce à un concours de danse, aujourd’hui elle ne cache pas l’envie d’y retourner, et d’y faire surtout une très belle séance photo !

Roxane Colard, 17 ans de Gerpinnes. Envoyez WAL15 au 6010 (1€50/participation)

La jeune et jolie candidate de 17 ans est originaire de Gerpinnes. Elle est en couple depuis peu de temps, et étudie la comptabilité à l’école Saint Augustin. Pendant son temps libre, elle fait de l’équitation «  Deux fois par semaine » explique-t-elle, et « avec le cheval, c’est très spécial, c’est comme un ami. ». Son caractère, elle le qualifie de drôle. Elle se dit positive, optimiste, et surtout très impatiente. Elle a un grand frère de 21 ans. Aux shootings photo, elle préfère les défilés, mais regrette de ne pas avoir la taille pour, ce qui ne l’a pourtant pas empêché de participer à des concours comme Elite Model Look, où elle est arrivée en demi final. Avec ces yeux bleus profonds et sa taille de guêpe va-t-elle réussir à sortir du lot, et remporter le titre de la plus belle fille de la Wallonie ?



Cynthia Dumont, 21 ans de Lobbes. Envoyez WAL16 au 6010 (1€50/participation)

Cette charmante rousse au regard joyeux vient de Lobbes, près de Charleroi, ou elle s’est installée en 2009 avec ses parents et son petit frère « C’est une région plutôt campagnarde où il y a beaucoup de champs et de fermes ». Elle aime faire les magasins « Je vide mon compte en banque tous les mois pour aller acheter des fringues ». Serveuse dans un snack depuis 2 ans, elle est également en première année de puériculture, ce qui ne lui laisse pas le temps de pratiquer une de ses passions : le football. « C’est un sport qui m’a appris le partage, l’esprit d’équipe. C’était plus qu’un sport, c’étaient des amitiés». Elle se décrit comme quelqu’un qui aime le danger, les montées d’adrénaline, d’où son rêve de devenir policière. Dès son plus jeune âge, Cynthia se familiarise avec l’objectif. Elle a fait des shootings pour le magazine « Flair » à l’âge de trois ans. Elle a aussi participé au concours Top Model Belgium 2012.
 
Ondine Moens, 16 ans de Moustier-sur-Sambre. Envoyez WAL17 au 6010 (1€50/participation)
Ondine a beau être une de nos jeunes candidates, elle n’a rien à envier aux autres. Ondine a 16 ans, originaire du village de Moustier sur Sambre, dans la région de Charleroi. Elle habite avec ses parents et ses deux petits frères. Cette charmante demoiselle dit aimer la natation et le ski, qu’elle pratique six semaines par an en France à La Plagne, dans les Alpes. Aujourd’hui, elle fait des études d’Art de la parole à l’IATA De Namur, ou elle suit des cours de dictions, d’Art dramatique, et d’expressions corporelles. « J’ai choisi ce domaine pour vaincre ma timidité». Passionnée par l’univers du mannequinât, elle aime autant les shootings photo que les défilés. «Ca me procure de belles sensations, je me sens à l’aise». Plus tard, elle aimerait faire des études en criminologie et psychologie pour devenir policière.


Jennifer Arras, 23 ans de Uccle. Envoyez WAL18 au 6010 (1€50/participation)
Jennifer a 23 ans et est de Uccle. Après des études de puériculture, elle a ensuite suivi une formation en esthétique à Malines. Plus tard, elle aimerait devenir professeur de coiffure. La belle aime être prise en photo, les parcs d’attraction et partir en vacances. Son caractère ? Elle aime écouter et aider les gens, et puis… faire la fête. Seule ombre au tableau, la jeune  femme ne sait pas contrôler sa colère. «  Quand je suis en colère, je dois taper du poing. » Son rêver ? Faire le tour du monde, comme ses parents. Pour ses prochaines vacances, elle ira en Espagne, avec son petit ami. « C’est un pays que j’aime bien, en plus je parle un peu espagnol». Elle a deux demi frères, et une demi-sœur. Elle a déjà participé au Top Model Belgium.  A l’aise devant l’objectif, elle dit avoir passé de bons moments pendant  le shooting. Ce qu’on peut lui souhaiter ? « Continuer à faire de la photo et surtout… voyager».


Sophie Harschene, 16 ans de Floreffe. Envoyez WAL19 au 6010 (1€50/participation)
Sophie a 16 ans, habite à Floreffe et est en cinquième secondaire, à Saint Berthuin de Malonne, option espagnol.  Elle est sociable, elle a beaucoup d’amis à l’école. Ce qui frappe chez cette jeune fille, c’est sans aucun doute, sa persévérance. Elle fait, par exemple, de la gymnastique artistique depuis l’âge de 4 ans. Dynamique et gentille, elle a vécu loin de ses parents et de sa sœur à l’internat. pour combler ce manque et l’absence des siens, elle s’est fait des amis, qui doivent souvent  être bien patients parce que la jolie brune est une vraie râleuse. Qualifiée pour la finale à Top Model Belgium, elle aime se faire prendre en photo  « Quand je suis en face de l’objectif, je suis à l’aise, je me sens dans mon élément ».  Ce qu’elle espère aujourd’hui : réussir dans le monde de la mode, continuer à faire des photos, et pourquoi pas défiler.

 

Maité Gheenens, 17 ans de Flobecq. Envoyez WAL20 au 6010 (1€50/participation)

Après avoir participé au TMB, Maïté,  17 ans, vient tenter sa chance à « La Plus Belle Fille de Wallonie ». Cette jeune fille ouverte, énergique et au caractère bien trempé vient de Flobecq, « Une ville avec beaucoup d’habitants, assez spacieuse où il y a souvent des fêtes. Nous vivons dans une ambiance très conviviale ». Afin de pouvoir vivre pleinement sa passion plus tard, celle de s’occuper des enfants, elle fait des études de puériculture à Tournai. Elle a 4 sœurs et deux frères, «Je suis la plus jeune, la chouchou d’une grande famille». Elle a beaucoup d’amis, avec qui elle essaye de passer le maximum de temps possible. Pour se divertir, elle aime faire la fête, aller au cinéma, se promener dans les bois, faire du vélo. Maïté aimerait aller à Saint Tropez pour deux raisons : faire le shooting et  aussi découvrir la ville. "Je ne souhaite qu’une chose : avancer dans le mannequinât et me faire un nom dans ce domaine".

 

Angie De Nardi, 20 ans de Courcelles. Envoyez WAL21 au 6010 (1€50/participation)
Notre candidate de ce jour a 20 ans, et habite Courcelles, une petite ville calme située dans l’agglomération de Charleroi. Après avoir commencé la puériculture à la Samaritaine,  elle compte continuer des études d’infirmerie à Sainte Thérèse à Montignies-Sur-Sambre.  Très sociable, ses amis prennent une grande place dans sa vie. « Le weekend, on se retrouve, on sort en boite, on discute ». Elle se dit gentille, timide, mais aussi très curieuse et jalouse.  Sa participation au concours « La Plus Belle Fille de Wallonie » lui a permis de faire  un shooting photo pour la première fois. «  Au départ, c’était stressant, mais après avoir vu le résultat, j’ai été très contente, et maintenant j’ai envie de recommencer». Un peu défaitiste, elle dit être sûre de ne pas gagner le concours «  Je sais très bien que je ne vais pas gagner, je suis là pour le fun, même ma participation n’était pas prévue, mais si je gagne, je serai bien heureuse».  Contrairement à la plupart des autres candidates, Angie est venue seule, sa famille n’est même pas au courant du shooting  « Je crois que ma mère ne va pas être contente au début, mais quand elle va voir les photos, elle va vite changer d’avis ».

 

Sophie Testelmans, 28 ans de Villers-la-Ville. Envoyez WAL22 au 6010 (1€50/participation)
Si Sophie a voulu participer au concours, c’est d’abord par curiosité «  J’ai toujours désiré savoir ce qui se passe dans les coulisses, découvrir l’ambiance », mais aussi parce que l’univers de la mode la passionne. Cette belle brune aux formes bien dessinées a 28 ans, et vient de Villers-la-ville-Ottignies, « un petit village où il a les ruines de l’Abbaye qui sont très belles. Beaucoup de spectacles y sont organisés, c’est un village très gai ! ». Sophie travaille comme architecte d’intérieur. Sophie a deux petites filles de cinq et quatre ans. C’est la première fois qu’elle fait un shooting photo, et dit avoir beaucoup apprécié « c’était chouette, l’équipe est très sympathique ». Pas encore décidée sur sa destination pour les prochaines vacances,  elle sait pourtant que ça sera au soleil. Sophie aime le cinéma, faire du shopping,  suivre les défilés et s’occuper de ses deux filles. Elle reconnaît avoir un mauvais caractère, qu’elle laisse pourtant de côté quand il le faut, surtout au travail.

Megane Awali, 22 ans de Namur. Envoyez WAL23 au 6010 (1€50/participation)

Née à Lyon, Megane a  22 ans. Elle n’est à Namur que depuis sept mois et dit se sentir bien en Belgique. La raison de cette arrivée au plat pays? L’amour bien sûr.  « Je suis venue avec mon copain qui fait ses études ici à la FUNDP». Actuellement Mégane fait beaucoup de photos en tant que mannequin lingerie. La belle, qui a commencé des études de philosophie en France, aimerait finalement travailler dans le même domaine que son amoureux. « Comme mon copain fait des études de vétérinaire, cela m’a donné envie d’être assistante. En plus j’adore les animaux, notamment les chiens, les chats, les dauphins». Habituée aux flashs, elle fait déjà une quinzaine de shooting par mois. « Je gagne ma vie comme ça en attendant de reprendre mes cours ». Elle regrette cependant de ne pas pouvoir  être mannequin pour des créateurs de luxe. «Je ne suis pas assez grande malheureusement, mais je me débrouille dans la lingerie ». Mégane a déjà un book riche et varié. La Miss se dit généreuse, drôle, rigolote, attentionnée, même si elle est impulsive et qu’elle ne se laisse pas marcher dessus : «  Il le faut dans ce monde, sinon on se fait avoir». 


Emilie Vanhoolandt, 17 ans de La Louvière. Envoyez WAL24 au 6010 (1€50/participation)
Emilie est sans conteste la plus grande de nos candidates. Elle vient de la Hestre et a 18 ans. « Je mesure 1m87. Enfant, j’avais honte de ma taille, aujourd’hui, j’en fais un atout ». Elle a une sœur, et est en couple depuis trois ans. Elle se dit sociable et gentille. Autre aspect de sa personnalité : la charmante candidate aux jambes interminables n’a pas froid aux yeux. «Actuellement, je fais des études en Arts plastiques. Je compte, par la suite, faire des études en infographie à l’Institut Sainte-Thérèse de Manage, et ensuite une école à Mons pour devenir architecte d’intérieur. » Ses hobbies ? La mode, la mode puis la mode, Ce qu’on peut lui souhaiter ?  « Beaucoup de bonheur, et être repérée par une grande agence ».


Cindy Raveydts, 21 ans de La Hestre. Envoyez WAL25 au 6010 (1€50/participation)
Originaire de la Hestre, commune située dans la province de Hainaut, Cindy Raveydts, 20 ans, est actuellement à la recherche d'un emploi en tant que vendeuse. Sa timidité ne l’a pas empêchée de vouloir percer dans le domaine du mannequinât, de faire des shootings photo et même de participer à des concours comme le Top Model Belgium. Outre sa passion pour la photo, Cindy dit aimer faire du shooping et voyager. Plutôt casanière : elle n’aime pas sortir, et ne sait pas aborder les gens. Depuis un an, la blonde platine aux yeux verts, a un petit amoureux qui l’encourage et la soutient, afin de réaliser son rêve, qui est d’avancer dans le mannequinât et se faire un nom dans le domaine.

 


Alicia George, 23 ans de Namur. Envoyez WAL26 au 6010 (1€50/participation)

Alicia est de Floriffoux, un petit village qui se situe à 10 kilomètres à l’ouest de la ville de Namur. « C’est un endroit où tout le monde se connaît, où il fait bon vivre, d’ailleurs on a un barbecue chaque année, en été, où tout le monde est invité». Alicia a 24 ans. Elle est célibataire, vendeuse en grande surface. Elle a un grand frère et des parents qui la soutiennent toujours. Sa seconde famille ? C’est le sport. La jeune fille dit faire de 7 à 13 heures de sport par semaine, notamment de la musculation, du fitness et de la danse. Comme atout pour la sélection la jolie candidate pointe sa spontanéité et sa gentillesse. Ses points négatifs ? Elle se dit être lunatique, un peu jalouse et très désorganisée. La charmante Florifolienne n’est pas tombée de la dernière pluie, elle a déjà participé à plusieurs concours, notamment Miss Belgique 2013, pour la région de Namur. Elle a également fait plusieurs séances de shooting photo avec de grands photographes professionnels, comme Pierre Panitar, avec qui elle aime travailler.


Camille Bastien, 18 ans de Merlemont. Envoyez WAL27 au 6010 (1€50/participation)
Camille se décrit comme quelqu’un de très gentil, mais de têtu. Elle a 18 ans et est en couple depuis plus d’un an. La jolie candidate est de Merlemont, près de Philippeville. « C’est un petit village où tout est ancien » explique-t-elle.  Elle est aujourd’hui en 4ème année à l’IATA, où elle fait des études d’Art graphiques. Elle pratique régulièrement l’équitation depuis huit ans, et adore faire des shootings. « Quand je fais des photos, je me sens bien, je me sens belle». La candidate aux formes sulfureuse a eu l’occasion de faire quelques concours de beauté, comme le Top Model Belgium 2012 où elle est arrivée en final. Cette expérience lui a permis de rencontrer des professionnels, de lier des amitiés et surtout de gagner confiance en elle. Elle a 3 sœurs et un frère, et semble être très complice avec sa mère. Elle dit aimer les enfants, et rêve d’ouvrir une crèche.  
 

 

Laetitia Zinnen, 18 ans de Fléron. Envoyez WAL28 au 6010 (1€50/participation)

Originaire de Fléron, une commune située à dix minutes du centre ville de Liège, notre jolie candidate célibataire, est âgée de 18 ans. Laetitia est actuellement à l’EPH de Herstal et elle vient de décider de continuer sa scolarité a l'école Helmo St Julienne à Liège pour faire des études en soins infirmiers, un métier qui la passionne beaucoup depuis qu’elle a eu l’occasion de le découvrir au salon SIEP. Elle se définit comme quelqu’un de « gentil, souriant, mais aussi râleur ». Elle aime la photo, le sport, et l’acrogym.  Ayant déjà été à Saint-Tropez, elle a très envie d’y retourner. Va-t-elle donc réaliser son rêve cette année en remportant le concours? On verra bien. En tout cas, souhaitons-lui bonne chance, c’est tout ce qu’elle demande.
 

Dorine Cenzano, 19 ans de Grand-Leez. Envoyez WAL29 au 6010 (1€50/participation)
Née à Uccle, d’une mère marocaine et d’un père espagnol, Dorine est un beau mélange exotique. Cette beauté de 19 ans a un grand frère et deux demi-sœurs, et dit être très complice avec sa mère, qui l’a toujours soutenue « Je suis très proche de ma maman, nous faisons même du sport ensemble, notamment la course à pieds». Dans la photo, elle a surtout trouvé un remède à sa timidité. « Je n’ai pas confiance en moi et la photo m’aide à vaincre cette timidité». Ses qualités? Elle dit être gentille, sociable, à l’écoute. Néanmoins, son manque de confiance en elle l’a poussée à arrêter ses études de coiffure, qu’elle compte reprendre bientôt. « Pour l’instant, je ne suis plus sûre de moi, je suis perdue, je me cherche encore». Ce qu’elle ne cherche plus par contre, c’est le prince charmant, la jolie métisse est en couple depuis trois mois, et cela se passe bien.

 

Morgane Quintin, 17 ans de Nivelles. Envoyez WAL30 au 6010 (1€50/participation)
Qui aurait cru que cette jolie demoiselle, de Nivelles, pose pour la première fois devant un objectif professionnel ? Du haut de ses 17 ans, Morgane semble déjà jouer de ses atouts de mannequin, pourtant c’est la première fois qu’elle participe à un concours.  La belle est élève en 5ème  au collège Saint Gertrude. La ravissante jeune fille aime faire du sport, de la Zumba,  une fois par semaine. Enfant unique, célibataire, elle se dit être une personne gentille, amicale, mais qui peut partir au quart de tour. Cette année, elle compte passer ses vacances à Canet dans le sud de la France, et rêve aussi de pouvoir aller à  Saint-Tropez. Entre des études en communication, ou en psychologie, elle hésite encore : « Je vais prendre le temps de bien réfléchir, peser le pour et le contre, je crois que j’ai le temps ».  Sa participation au concours de « La Plus Belle Fille de la Wallonie » a commencé par un petit clic « J’ai vu l’annonce sur Facebook, et comme je suis grande, je me suis dit que je devais tenter ma chance.  Je ne m’attends pas à gagner, mais c’est une expérience à vivre».


Estelle Gaucher, 20 ans de Tournai. Envoyez WAL31 au 6010 (1€50/participation)

Cette jolie brune de 20 ans baigne dans l’univers médical depuis son jeune âge. « Mes trois demi sœurs sont infirmières, et m’ont fait aimer ce métier que je connais depuis que je suis toute petite » explique-t-elle.  Estelle est aujourd’hui à l’école l’IESPP de Tournai où elle suit des études d’infirmerie évidemment. Originaire de Montpellier, elle avoue avoir eu du mal à s’intégrer au départ, dans notre pays. Elle a connu des moments de solitude. « Avec le temps, j’ai réussi à m’y faire. J’ai rencontré beaucoup de gens sympas ici en Belgique». Elle est franche, joyeuse, déteste les mauvaises ambiances, et ne supporte pas les conflits. Elle n’aime pas non plus qu’on aille contre son sens. « Je veux toujours avoir raison» avoue-t-elle. Amoureuse de la musique, elle a commencé à apprendre le piano sur internet, avec l’aide de ces amis. Même si elle a déjà fait des petits shootings, c’est la première fois qu’elle participe à un concours.
 

Manon Bouvier, 20 ans de Hannut. Envoyez WAL32 au 6010 (1€50/participation)

Même si elle a déjà participé à Miss Personnality et à Miss Fashion Night, Manon Bouvier s’est empressée de s’inscrire à notre casting. Va-t-elle remporter le titre de « Plus Belle Fille de Wallonie » ? Du haut de ses 20 ans, la charmante demoiselle a suivi une formation en maquillage, coiffure et esthétique. Aujourd’hui, pendant son temps libre, elle aide sa mère dans son centre de coiffure. Elle réside à Hannut « C’est une ville à la compagne, bien située, pas loin de Bruxelles, Namur, Charleroi, une ville où tout le monde se connaît, où il y a une très bonne ambiance. Je suis très contente de vivre là-bas». Son corps bien dessiné, est l’un de ses atouts, et pour bien l’entretenir, Manon ne manque pas d’aller à la salle de sport, où elle fait 5 heures de fitness par semaine. Mais que se cache-t-il derrière ce physique avantageux ? « Une personne aimable et adorable, au caractère bien trempé», nous confie-t-elle.


Johanna Smets, 20 ans de Gosselies. Envoyez WAL33 au 6010 (1€50/participation)
 «J’aime bien prendre soin des gens », voilà une bonne raison pour devenir coiffeuse ! Actuellement à l’IET Notre Dame de Charleroi en «Travaux de Bureaux », Johanna compte reprendre des études en coiffure, un métier qui l’a toujours passionnée. Sociable, elle sait aller vers les gens. Son vilain défaut ? La curiosité. « Quand je vois des amis parler, j’ai envie de savoir ce qu’ils disent. ». A 20 ans, Johanna semble être assez indépendante «  J’aime bien être libre. Pour mes prochaines vacances, je pars trois semaines en Italie avec une amie». Le monde de la photo lui a permis de s’assumer et d’avoir plus confiance en elle. Elle a fait des shootings photo avec Pierre Panitar, et a participé au Top Model Belgium, il y a quelques années. Un petit mot sur sa vie privée ? Elle a une grande sœur, et elle est bien sûr… célibataire. « Enfin, disons que c’est compliqué en ce moment».


Ilaria Corbo, 20 ans de Tilleur. Envoyez WAL34 au 6010 (1€50/participation)
Née en Italie, Ilaria habite en Belgique depuis dix ans avec ses parents, son frère et ses deux sœurs. La belle Italienne de 20 ans est en 6eme année, en école de coiffure à Liège. Son rêve ? Ouvrir son propre salon de coiffure. Elle aime la musique latino, et le sport surtout le judo et le Volley qu’elle fait depuis six ans. Elle se dit être une fille très timide. « Je ne voulais pas faire les photos au départ, j’étais très gênée». Gentille et méchante selon les circonstances, Ilaria Corbo a un caractère changeant. Elle est d’ailleurs revenue célibataire après six ans de relation :  «C’est moi qui a rompu, j’ai eu envie de retrouver ma liberté, de m’amuser ». Voilà, tout est dit…
 

Marjorie Van Steenberge, 18 ans de Rochefort. Envoyez WAL35 au 6010 (1€50/participation)
Marjorie est de Dinant mais c’est à Rochefort dans les Ardennes, qu’elle habite : « une petite ville touristique et sympa ». Elle a une petite sœur de 14 ans. A 18 ans, elle fait une formation en blanchisserie. « Je fais du nettoyage et du tri de linges. Plus tard je veux travailler dans une blanchisserie». Elle se décrit comme  étant quelqu’un de sociable. « J’ai beaucoup d’amis, et c’est toujours un plaisir de les retrouver et de passer du temps avec eux». Son passe-temps de prédilection ? Ecouter de la musique, faire du shopping.  Elle nous confie être très jalouse. «  Par exemple, quand mon copain reçoit un message de la part d’une fille, je râle, je boude». Sa mère, avec qui elle s’entend très bien, l’a beaucoup soutenue, et la soutient toujours. « Nous sommes inséparables» explique-t-elle. Elle dit avoir été beaucoup critiquée suite à sa participation à Top Model Belgium, mais décide d’avancer, et de n’écouter personne. Très sage décision !


Clara Nuten, 17 ans de Court-St-Etienne. Envoyez WAL36 au 6010 (1€50/participation)
Souriante, ouverte et spontanée, cette jeune candidate de 17 ans nous vient de Court-Saint-Etienne, « une petite ville très conviviale. Une commune où tout le monde se connaît». Elle a un grand frère avec qui elle s’entend très bien, et un petit ami depuis un an. Aujourd’hui, elle fait des études en Arts à l’IATA à Namur. Plus tard, elle aimerait devenir décoratrice d’intérieur, un choix dont elle ne semble pas si sûre « On verra si je change d’avis».  Sportive, elle fait de la danse, notamment de la zumba.  Dynamique, elle aime rigoler, faire la fête, et taquiner ses proches. Si elle s’est inscrite au concours de « La Plus Belle Fille de Wallonie », c’est surtout pour «  vivre une belle expérience». Pour ses prochaines vacances, elle part à Bordeaux avec son copain.  Ce qu’on peut lui souhaiter ? « Devenir la plus belle fille de Wallonie, et faire le shooting à Saint-Tropez» dit-elle sans hésiter. 


Justine Nopere, 16 ans de Feluy. Envoyez WAL37 au 6010 (1€50/participation)
La jeune candidate de 17 ans, est originaire de Baudour, et habite Feluy, « un petit village convivial». Célibataire,  elle est  en 5ème année à l’institut Sainte Thérèse à Manage en où elle suit des cours d’animation. Plus tard, elle compte faire des études pour devenir sage-femme. « J’adore les enfants, et j’aime bien m’occuper d’eux». Elle fait deux heures de danse par semaine, notamment de la Bokwa qui est « idéale pour affiner les fesses », et de la zumba.  Elle se dit sociable, par contre, sa gentillesse à des limites : mademoiselle ne se laisse pas marcher sur les pieds.  Elle a fait le Top Model Belgium, où elle a eu l’occasion de faire des shootings. « J’adore faire des photos, même quand je suis chez moi. Là, c’est ma mère qui me photographie aussi dans le jardin». Espérons  pour notre candidate que le prochain shooting se fera à Saint Tropez. 
 

Darleen Boulanger, 17 ans de Flemalle. Envoyez WAL38 au 6010 (1€50/participation)

Darleen est de Flémalle, une ville qu’elle qualifie de mouvementée, très animée. Elle fait des études à l’école Abbaye de Flône, option techniques-Sociales, mais  rêve de devenir policière. Cette charmante candidate dit faire du scoutisme, une activité qui lui a permis de tisser des amitiés et d’apprendre le sens de la débrouille. « Je suis dans le mouvement de jeunesse depuis dix ans. Nous sommes comme une grande famille. Quand nous partons en camp, nous partageons les tâches, et cela nous apprend à compter sur nous même et sur les autres, à nous débrouiller ». Et c’est avec son groupe d’amis qu’elle part en vacances dans les Ardennes. Fille unique (dans les deux sens du terme), elle joue au baseball. « Je sais, ce n’est pas courant pour une fille » reconnaît-elle. « J‘ai dû quitter mon club pour me consacrer à mes études,  mais je compte recommencer en septembre. C’est  un sport qui me permet de canaliser mon énergie, m’aide à me vider la tête, ne plus penser à rien, et juste vivre l’instant un présent ». Darleen n’a jamais visité Saint-Tropez et espère vivement pouvoir s’y rendre cette année.

 

Lorédana Rizotto, 20 ans de Saint-Vaast. Envoyez WAL39 au 6010 (1€50/participation)
Loredana, qui vient de Saint Vaast, a 20 ans. Après des études en secrétariat de gestion, elle travaille dans une boulangerie, ou elle s’occupe particulièrement de l’emballage. Pendant son temps libre, Loredana regarde la télé, ou navigue sur internet. Si elle a fait du mini foot, de la natation, et de la danse, elle a arrêté le sport « mais j’ai bien envie de m’y remettre, peut-être faire de la Boxe». Sa franchise lui pose souvent des problèmes, mais n’allez pas croire qu’elle est méchante, au contraire, elle se dit aimable et gentille. « Enfin, cela dépend avec qui ». Elle avoue avoir eu du mal devant l’objectif au départ « J’étais gênée, timide, mais maintenant ça va mieux, je me lâche ! ». Son rêve : ouvrir son propre commerce, un magasin de prêt-à-porter, et bien sûr de réussir le concours !


Delphine Depreester, 18 ans de La Buissière. Envoyez WAL40 au 6010 (1€50/participation)
Delphine Depreester étudie la comptabilité à l’Athénée Royal de Beaumont. Issue d’une famille nombreuse, elle a trois sœurs et deux frères. Elle dit aimer la danse, notamment classique, qu’elle a dû arrêter pour se consacrer entièrement à ses études. Elle a participé au Top Model Belguim 2012 où elle est arrivée en demi final. La charmante brune ne semble pas être consciente de ses qualités et atouts. « Je n’ai pas de points positifs, en tout cas, peut-être que les gens les voient, mais pas moi».  Elle avoue être timide, peu bavarde et pas très sociable « Je ne sais pas aller vers les gens. D’ailleurs, j’ai très peu d’amis, juste des connaissances». Ce qu’elle souhaite le plus en ce moment ? Réussir le concours et partir à Saint-Tropez évidemment !
 

Lindsay Ciccotelli, 17 ans, de Chapelle-lez-Herlaimont. Envoyez WAL41 au 6010 (1€50/participation)

A 17 ans, Lindsay vient de Chapelle-lez-herlaimont. La jolie brune aux formes sulfureuses fait des études en sciences sociales, elle aime l’action, le danger et envisage  donc de  devenir policière. Elle fait de l’équitation depuis l’âge de 4 ans, et entretient une relation particulière avec son cheval. « Si je devais défendre une cause, ça serait celle des animaux battus et abandonnés». Quant à ses hobbies ? Elle déclare aimer se faire prendre en photo.  La Plus Belle Fille de Wallonie est son deuxième concours après le Top Model Belgium, espérons qu’il ne soit pas le dernier, et que la douce brune poursuive tranquillement son petit bout de chemin.


 

Wendy Etienne, 19 ans de Stembert. Envoyez WAL42 au 6010 (1€50/participation)
Wendy est une jolie rousse de 19 ans. Elle avoue être impatiente, déterminée et même acharnée. « Je sais ce que je veux, et quand je me fixe un objectif, je fais tout pour y arriver». Elle habite chez ses parents à Stembert, dans la région de Verviers, avec son frère et sa sœur. Elle est passionnée par la mode, le mannequinât, la danse plus particulièrement la Zumba qu’elle pratique cinq fois par semaine. Elle est étudiante à l’université de Droit à Liège. Son rêve serait de devenir avocate pénaliste. La belle est en couple depuis trois ans. « Mon copain m’a beaucoup soutenue, c’est lui qui m’a poussée à aller dans les castings». La plus belle fille de la Wallonie n’est évidemment pas son premier concours. Décidemment, la photo, c’est sa passion, mais elle reste sceptique concernant son avenir dans le domaine «  Je sais que c’est dur de percer. Je verrai bien où ça va me mener, mais pour l’instant, tout se passe bien». Pourvu que ça dure Mademoiselle !

 

Nos partenaires:

Banana Moon

Rent a Journalist