Saint-Ghislain: SDF, elle squattait avec ses 3 enfants. Une maison a officiellement été attribuée à Jessica

Pour une fois, l’histoire se termine bien. Rappelez-vous. Courant 2012, Jessica se retrouve sans domicile avec ses trois enfants. La jeune femme ne baisse pas les bras. Pour mettre ses petits bouts à l’abri, elle déniche une maison sociale, à Tertre. L’habitation est inoccupée depuis près de deux ans. Elle est destinée à la vente, mais se trouve toujours alimentée en eau et en électricité. Pendant une semaine, Jessica nettoie la maison de fond en comble, au karcher, tellement elle est sale, remplie de déchets.

Le Logis Saint-Ghislainois, qui ne peut tolérer une occupation forcée, entame alors une action en justice pour l’expulser. En février dernier, le juge de paix autorise Jessica et sa famille à rester dans la maison le temps qu’une solution durable soit trouvée. Le Logis a décidé de faire appel. La procédure judiciaire est donc toujours en cours.

Malgré tout, une bonne nouvelle vient de tomber, entre deux. Le Logis a finalement attribué, de manière tout à fait officielle, une maison à Jessica.

« C’est incroyable, s’exclame Jessica. C’est mon avocat qui m’a téléphoné pour m’annoncer la bonne nouvelle. Je suis très heureuse. Il n’y a pas de comparaison avec la maison que j’occupais. Ici, il n’y a pas de travaux à faire. Les enfants ont chacun leur chambre. Il y a une nouvelle douche et une nouvelle cuisine. On prend nos marques tout doucement. Je suis en train de faire une angine, je suis malade, mais je suis très contente. Les enfants sont ravis. Finies les galères, elles sont loin derrière moi ! »

Depuis le début, Jessica avait expliqué au Logis et à la justice qu’elle voulait bien payer un loyer. Des arriérés d’occupation ont donc été calculés. Au total, Jessica s’est acquittée d’une somme de 2.100 euros. «  Je dois encore payer les factures d’eau et d’électricité. Je paie un peu chaque mois. »