Roland Duchâtelet veut vendre le Standard: Abbas Bayat et François Fornieri ont déjà été cités

Le Vice-président du Gouvernement wallon et Ministre de l’Économie Jean-Claude Marcourt et le bourgmestre Willy Demeyer, devenus ombudsmen dans le dossier Standard, ont rencontré la Famille des Rouches ce lundi en fin d’après-midi. La conversation a bien sûr tourné autour du prochain départ de Roland Duchâtelet du Standard.

Mais qui peut reprendre le Standard ? L’option d’un repreneur unique est loin d’être la piste la plus probable. Ce qui semble exclure un retour d’Abbas Bayat dans le monde du football… alors que son nom a circulé dans le vestiaire des joueurs! Une possibilité écartée par l’intéressé lui-même, comme il nous l’a confié.

Une autre piste naturelle mène à Lucien D’Onofrio. Mais l’ancien patron sportif se dit «hors du coup». Toutefois, rappelons que l’homme est connu pour sa discrétion. On le voit mal revenir sans avoir les pleins pouvoirs sportifs.

L’option d’un consortium de repreneurs, à ancrage liégeois avec une philosophie d’investissements de management différente de celle prônée par le patron actuel, semble avoir la cote. Le nom de François Fornieri, patron de la firme pharmaceutique Mithra (sponsor du Standard via la section féminine) revient dans beaucoup de conversations, notamment au niveau politique.

Une autre personne peut se montrer intéressée par l’association à un grand projet liégeois: Francis Batta, patron de l’écurie de Superbikes Ducati-Alstare et une des personnalités importantes dans le monde des sports moteurs.

Plus de détails concernant ce dossier dans votre Sudpresse Sports de ce mardi 2 juillet ou dans nos éditions numériques.