Victor Lanoux fait ses adieux à «Louis la Brocante»

Fin 2012, Victor Lanoux a annoncé l’arrêt de la série regardée en moyenne par quatre millions de téléspectateurs, indiquant qu’il s’estimait trop âgé pour continuer à incarner le personnage principal, un brocanteur détective en herbe au grand coeur.

«Quand +Louis la Brocante+ a commencé il y a une quinzaine d’années, il (le personnage, ndlr) avait un peu plus d’une cinquantaine d’années. Aujourd’hui, je pourrais jouer le père de Louis», avait expliqué le comédien, 77 ans depuis le 18 juin.

Le 44e et dernier épisode vient d’être tourné et sera diffusé dans quelques mois. France 3 a décidé de ne pas remplacer Victor Lanoux, préférant arrêter la série.

«+Louis la brocante+ reposait sur une adéquation parfaite entre un acteur et un personnage. Victor Lanoux arrête, on arrête», a dit lundi soir à l’AFP Anne Holmes, responsable de la fiction de France 3, annonçant d’autres séries.

Agnès Soral, Laurent Gamelon et Evelyne Buyle, parmi les comédiens de «Louis la Brocante», rôles principaux et secondaires, comptaient lundi parmi les invités de Victor Lanoux, de la productrice de la série Lissa Pillu (Telecip) et des réalisateurs qui se sont succédés dont Michel Favart et Véronique Langlois.

Rappelant qu’il ne croyait pas au succès de la série au début, Victor Lanoux s’est déclaré lundi soir heureux de voir réunis tous ceux qui ont participé «à cette aventure exceptionnelle et pas banale sur les antennes de la télévision française».

Le comédien qui a plusieurs films en projet, continuera d’incarner pour la TV le personnage du commissaire Laviolette pour France 3.

Machiniste sur «Notre Dame de Paris» de Jean Delannoy, Victor Lanoux a été révélé dès 1961 par un numéro de cabaret, en duo avec un autre débutant, Pierre Richard. Le comédien a enchaîné plusieurs grands rôles classiques dans les années 1960, mais le grand public ne l’a découvert que début 1970 sur grand écran notamment avec «Un éléphant, ça trompe énormément».