La coalition au pouvoir au Portugal cherche une sortie de crise

La coalition gouvernementale au pouvoir au Portugal a affiché mercredi sa volonté de surmonter la crise politique provoquée par la démission de deux ministres-clés, faisant craindre un échec de la politique d’austérité réclamée par ses partenaires européens et les marchés. «La situation doit être clarifiée le plus vite possible», a demandé dans la matinée le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui a appelé au «sens des responsabilités» pour que les efforts accomplis par les Portugais, soumis à une sévère cure de rigueur depuis deux ans, ne soient pas «vains». Le patron de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a lancé un appel semblable tandis que Berlin s’est dit «confiant» que le Portugal poursuivrait les réformes prévues en échange d’une aide internationale de 78 milliards d’euros accordée il y a deux ans.