Wasseiges: Joseph Haquin fait la chasse aux dealers

« On parle de drogue. C’est grave et ça fait peur », nous dit un Wasseigeois qui souhaite garder l’anonymat. Cet homme, que nous nommerons Eddy, âgé de 57 ans, vit à quelques mètres de la rue Chant des Oiseaux où l’on soupçonne certains trafiquants de drogue d’y exercer leur commerce illégal. «  Je vois les 4x4 débouler la nuit », ajoute le riverain. « Des plaques françaises et hollandaises. J’en suis certain : ils ne viennent pas là pour jouer aux cartes », continue-t-il.

Eddy a peur. Il ne veut pas que ces trafiquants s’installent dans son village. « Je ne veux pas que Wasseiges devienne comme Hannut. Il faut agir », lance le riverain. « Qu’est-ce qu’on attend ? Un mort ? J’ai vraiment peur pour mon fils de 24 ans. Il pourrait être la victime de ce genre de malfrats ».

La suite de cet article dans notre édition régionale de ce samedi 6 juillet.