À 20 ans, on diagnostiquait à Christel, la soeur de Vincent Kompany, un cancer du système lymphatique

Depuis qu’elle préside à la tête du nouveau club bruxellois, tous les médias s’intéressent à elle. Et lui pose la même question. «C’est vrai, c’est toujours la même question qui revient. On me demande si, en tant que femme, je n’ai pas peur de ne pas être à la hauteur dans le foot, un milieu d’hommes. Et je réponds systématiquement que je ne connais pas cette peur là. Que j’ai, comme mon frère, Vincent, une certaine sérénité, une bonne capacité à gérer calmement la pression.»

Il faut dire que Christel a gagné des combats bien plus difficiles dans sa vie. C’est Vincent lui-même qui l’avait révélé alors qu’il assistait, avec Manchester City, à l’ouverture d’un centre de lutte contre le cancer. «Oui, c’est important pour moi de soutenir ce centre car ma mère est décédée d’un cancer et que ma sœur a pu en vaincre un très jeune.»

>Le témoignage de Christel Kompany est à lire dans nos éditions de ce mercredi.