En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Après la récente annonce des 40.000€ d’indemnisation pour les pertes de billetterie de cinq salles de spectacle à Huy-Waremme, une autre bonne nouvelle vient de tomber pour le secteur culturel de l’arrondissement. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles vient de débloquer 2,8 millions d’euros pour renforcer le financement de 118 centres culturels.

À Huy-Waremme, 9 centres sont concernés pour un montant total de 257.904€. Ce renforcement financier du secteur correspond à une enveloppe structurelle, et non à une mesure de soutien liée à la crise sanitaire.

Les centres culturels de la région qui bénéficieront d’une indexation sont ceux d’Amay (+10% = 11.840€), Braives-Burdinne (+79% = 59.747€), Engis (+32% = 43.498€), Hannut (+38% = 29.853€), Huy (+3% = 21.143€), Marchin-Modave-Clavier (+32% = 39.412€), Saint-Georges-sur-Meuse (+25% = 21.826€), Wanze (+10% = 15.288€) et Waremme (+16% = 15.294€).

À Marchin, où le centre culturel englobe désormais le territoire de Modave et Clavier, on se réjouit de cette progression budgétaire. « Cette indexation va nous permettre de développer nos actions sur le long terme sur les trois communes », déclare le directeur Christophe Danthinne. « On pourra envisager des actions plus nombreuses, afin de rayonner encore plus sur ce territoire qu’on est en train de construire. On va pouvoir développer de plus en plus de collaborations avec la bibliothèque, les associations et les autres opérateurs culturels du territoire ».

Une reconnaissance

du travail culturel

Au centre culturel d’Engis, qui passe d’une subvention annuelle de 136.000€ à 180.000€, cette indexation est vue comme un signal positif pour l’emblématique festival des arts de rues des Tchafornis. « Le festival n’était pas repris dans le budget du centre culturel », détaille le directeur Michaël Willems. « On devait rentrer des dossiers tous les 3 ans auprès du sous-secteur des arts de la scène de la FW-B pour obtenir un subside de 27.000€. Ici, on passe à un subside de 32.000€ qui sera inclus dans notre contrat-programme. Le festival devient une action culturelle spécialisée pour Engis. Ça simplifie les choses et c’est bon pour le moral. Le signal est positif. C’est une reconnaissance du travail qui est fait au niveau des arts de la rue ».

La progression financière la plus importante est observée au centre culturel de Braives-Burdinne, qui passe de 75.000€ à 135.000€ de subvention, soit une augmentation de 79% de sa subvention annuelle initiale. Cette évolution positive du financement devrait aider les centres culturels à entrevoir la sortie de cette crise avec plus de sérénité.

Pierre Targnion

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

****** ** ******** ******* *** ********* ***************** **** *** ****** ** *********** ** **** ****** ** ********* ** ************ *** ***** ***** ******** ***** ** ****** **** ** ******* ******** ** ******************* ** ************ ** ** ************ ****************** ***** ** ********** *** ******** ********* **** ********* ** *********** ** *** ******* **********

** ************ * ******* **** ********** **** ** ******* ***** ** *********** ** ************ ********* ** ******* ********** ** *** ********* ************* ** *** ** *** ****** ** ******* ***** ** ** ***** **********

*** ******* ********* ** ** ******* *** *************** ******* ********** **** **** ******** ***** * *********** **************** ***** * *********** ***** ***** * *********** ****** ***** * *********** *** **** * *********** ********************** ***** * *********** *********************** ***** * *********** ***** ***** * ********** ** ******* ***** * ***********

** ******** *** ** ****** ******** ******* ********** ** ********** ** ****** ** ******** ** ** ******** ** ***** *********** ************ ** ***** ********** ** **** ********* ** *********** *** ******* *** ** **** ***** *** *** ***** ******** *** ******** ** ********* ********** ********** ** ** ****** ********* *** ******* **** *********** **** ** ******** ****** **** *** ** ********** ******* *** ** ***** ** *********** ** ** ******* *********** ** **** ** **** ** ************** **** ** ************** *** ************ ** *** ****** *********** ********* ** ********** ***

*** **************

** ******* ********

** ****** ******** ********** *** ***** ******* ********** ******** ** ********** ** *********** ***** ********** *** *** ***** ** ****** ******* **** ***************** ******** *** **** ** **** *** *********** ** ** ******** ********** *** ****** **** ** ****** ** ****** ******** *** ********* ** ********* ******** ******** ** ** ****** ******* *** ******** **** *** * *** ******* ** ************ *** **** ** ** ****** ** ** **** **** ******* ** ******* ** ********** **** ** ***** ** ** ******* ** ********* *** **** ****** **** ***** ****************** ** ******** ******* *** ****** ********** ************* **** ****** *** ********* *** ****** ** ******* *** **** ** ****** ** ****** *** ******** ******* *** ************** ** ******* *** *** **** ** ****** *** **** ** ** *** ***

** *********** *********** ** **** ********** *** ********* ** ****** ******** ** ***************** *** ***** ** ********* ** ********** ** *********** **** *** ************ ** *** ** ** ********** ******** ********* ***** ********** ******** ** *********** ******* ***** *** ******* ********* ** ********* ** ****** ** ***** ***** **** **** ** ************

****** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles