Un chauffeur de bus anversois piqué par une seringue lors d’une agression

Le chauffeur était à l’arrêt au terminus de Deurne. Lorsqu’il est sorti des toilettes, il a été agressé par un homme qui lui a pris son portefeuille et lui a volé 15 euros. Lorsque le chauffeur a voulu récupérer son portefeuille, l’agresseur l’a piqué avec une seringue à la main.

«Le chauffeur ne reviendra certainement pas travailler avant le 19 août», précise Koen Peeters, porte-parole de De Lijn. Il sera testé au VIH, à l’hépatite B et à l’hépatite C.

D’après un médecin, le risque de contamination est très faible.

«C’est la première fois que nous sommes confrontés à ce type d’agression», constate Francis Lafosse, délégué CGSP.

L’agresseur n’a pas été retrouvé.