Accident de train en Espagne: un des conducteurs était amateur de vitesse et s’en vantait sur Facebook

L’Espagne n’en finit pas de compter ses morts. L’accident de train près de Saint-Jacques-de-Compostelle a fait 80 victimes. La peine est toujours bien présente, mais on tente actuellement de trouver des réponses à cette catastrophe. L’hypothèse avancée est la vitesse excessive de l’appareil. Faute humaine ou mécanique ? L’enquête est en cours. Les médias espagnols ont en tout cas pointé le compte Facebook d’un des conducteurs : Fransisco José Garzon Amo, 52 ans. Le profil n’est plus consultable et aurait été effacé, affirme la presse espagnole.

Le conducteur, en service depuis 30 ans à la Renfe, avait posté en mars dernier une image du compteur kilométrique atteignant les 200 km/h. Un premier contact commente : « Ouais, tu vas à toute vitesse, freinnnne ! » La conversation se met en marche et le conducteur conclut : « QUEL PIED ÇA SERAIT DE FAIRE LA COURSE AVEC LA GUARDIA CIVIL ET DE LES DÉPASSER EN FAISANT SAUTER LE RADAR ; HI HI, UNE SACRÉE AMENDE POUR LA RENFE. »

Un des conducteurs a en tout cas été placé sous surveillance policière à l’hôpital, a-t-on appris, il sera entendu par la police.