Tunisie: gaz lacrymogènes après des jets de pierres de manifestants

La police a tiré lundi des gaz lacrymogènes destinés à disperser des manifestants réunis à Sidi Bouzid dans le centre-ouest de la Tunisie pour réclamer la chute du gouvernement dirigé par les islamistes. La police a fait usage de gaz lacrymogènes lorsque les manifestants, rassemblés devant le gouvernorat (préfecture) et scandant des slogans contre Ennahda, le parti islamiste au pouvoir, ont commencé à lui lancer des pierres, selon la même source. Des centaines de protestataires se sont rassemblés dès 07H00 locales (06H00 GMT), avant de tenter d’interdire l’accès des fonctionnaires au siège du gouvernorat protégé par l’armée, à la reprise du travail lundi.