En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Longtemps, ils ont été considérés comme des crassiers. Les terrils, vestiges d’un passé historique où la production de charbon représentait la part économique la plus importante de Charleroi.

Aujourd’hui, ils sont devenus un symbole identitaire de la région : conique, tabulaire, avec un large plateau sommital. Leur hauteur s’impose dans le paysage carolo. Et ils sont nombreux : 81 terrils sont recensés dans les régions de Charleroi et de la Basse-Sambre, 36 rien qu’à Charleroi.

Ces « montagnes noires » ont longtemps été marginalisées. Mais elles possèdent un capital naturel exceptionnel, avec une faune et une flore abondante et diversifiée. Au-delà du patrimoine historique, ces anciens sites miniers sont aussi vecteurs de culture.

De nouveaux quartiers

Cela fait plusieurs années qu’une réflexion est entamée au niveau de la Ville de Charleroi afin de les protéger et de les valoriser. Il y a notamment le projet d’inscrire ces collines urbaines au cœur de quartiers nouveaux et de projets économiques. Une manière de répondre aux besoins de logements de classe moyenne tout en préservant la biodiversité présente sur les sites. La société Valimo en a fait son cheval de bataille. La société a été constituée en 2015 dans le but de valoriser un patrimoine immobilier d’anciens charbonnages ; elle est propriétaire de sites pour une superficie de 200 hectares à Charleroi.

Avec son équipe pluridisciplinaire composée d’ingénieurs, architectes, urbanistes et économistes, elle entend apporter un souffle nouveau aux terrils. « La tendance est d’utiliser un maximum d’espace dans les villes pour développer l’immobilier et ne plus s’étendre dans les campagnes. À ce titre, les terrils constituent un espace d’exception », débute Patrick Chalant, administrateur délégué de Valimo. « Si auparavant, les terrils étaient des crassiers noirs dont on se détournait, aujourd’hui, la nature y a repris ses droits. Nous avons donc eu l’idée d’une valorisation responsable des sites : laisser beaucoup de place à la nature et faire profiter la population de l’espace disponible au pied des terrils, et que ces maisons soient pleinement intégrées dans le paysage », explique l’administrateur délégué.

Offrir de l’habitat de qualité

« Charleroi est en plein redéveloppement économique, mais il y a clairement un problème d’offre d’habitat de qualité. Les personnes qui viennent travailler à Charleroi, par exemple, ne trouvent pas d’habitats assez qualitatifs et donc n’y emménagent pas. L’intérêt est d’offrir des solutions aux travailleurs qui cherchent à se loger. » Dans ce cadre, Valimo a identifié le terril du Sacré Français parce qu’il est proche d’axes importants, à proximité du CHU Marie Curie et d’autres points d’intérêt comme le CEME Dampremy et représente un potentiel de 20 hectares.

L’entreprise va y déployer là-bas un quartier nouveau d’une capacité de 350 logements (appartements ou maisons deux ou trois façades) comprenant aussi des habitats partagés, et offrant toute une série d’avantages : place publique ouverte sur le terril, routes, mobilité douce, espaces pour PME utiles à l’économie locale, espace communautaire qui pourrait accueillir une école d’horticulture, un espace sportif ou des activités sociales et communautaires comme une maison de repos, etc. Dix hectares resteront sous leur forme initiale et pourront accueillir des potagers partagés, des pieds de vigne… « Dans cet espace, plus de 1.000 personnes pourraient habiter ! »

Première pierre en 2022

Ce projet se concrétise : les études d’incidence sur l’environnement vont débuter, de manière à intégrer l’habitat sans impacter la nature présente sur le terril. « On espère pouvoir commencer les constructions maximum au printemps 2022 », confirme Patrick Chalant. Et détail intéressant pour les jeunes : « On étudie une formule de location-vente, qui permettra aux jeunes de pouvoir louer un bien immobilier et d’en devenir acquéreur petit à petit. »

Mais ce projet de grande ampleur n’est pas le seul. Valimo est en effet propriétaires d’autres anciens sites de charbonnage et s’est lancé dans de multiples projets de reconversion depuis l’année passée : « Notamment à Marchienne-au-Pont, sur le site de la Docherie (terrils de Bayemont et Saint-Charles), où une étude de faisabilité a été lancée pour la réalisation de 97 logements. Toujours à Marchienne, un projet de 350 logements en est à ses balbutiements sur les terrils Saint-Théodore Est et Ouest », détaille Patrick Chalant.

Six terrils au total

Un projet de nouveau quartier d’habitations est également évoqué sur l’ancien terril Saint-Jacques à Gilly, rasé au début des années 2000. « Là-bas, des prairies ont remplacé le terril. L’idée est de prendre possession du lieu pour y implanter du logement et continuer la trame urbaine qui s’est développée tout autour. Une cinquantaine de logements seraient créés là-bas, plutôt haut de gamme », ajoute encore l’administrateur délégué de Valimo. « Et ce tout en augmentant la qualité paysagère et de la biodiversité. »

La société a également lancé une étude de faisabilité pour la réalisation de 90 logements sur le site du terril de l’Épine, à Montignies-sur-Sambre, où, sur les 27 hectares de site, 20 préserveront leur état naturel.

Dans la même veine, la société Vandezande veut implanter un quartier flambant neuf au pied du terril des Hiércheuses à Marcinelle, actuellement en friche. Quelque 358 logements verront le jour, ainsi qu’une crèche, une surface commerciale, une maison de repos ou encore un parc urbain. Le projet représente l’urbanisation de 7 hectares de terrain. Et bien que l’entreprise Vandezande soit en difficultés financières, selon le bourgmestre Paul Magnette, la potentielle vente de l’entreprise n’empêchera pas le futur repreneur de continuer d’avancer dans le projet.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

********** *** *** ***** ************ ***** *** ********** *** ******** ******** ****** ****** ********** *** ** ********** ** ******* ************* ** **** *********** ** **** ********** ** **********

************** *** **** ******* ** ******* *********** ** ** ************** ******** ********** **** ** ***** ******* ********* **** ******* ********** **** ** ******* ******* ** *** **** *************** ** ******* **** ********* **** *** ******** ** ********* ** ** ** ************* ** **** ******* **********

*** ***************** ************** *** ********* ***** *************** **** ***** ********** ** ******* ******* ************* **** *** ***** ** *** ***** ********* ** ************* ******** ** ********** *********** *** ******* ***** ******* **** ***** ******** ** ********

** ******** *********

**** **** ********* ******* ******** ********** *** ******** ** ****** ** ** ***** ** ********* **** ** *** ********* ** ** *** ********** ** * * ********* ** ****** ************ *** ******** ******** ** ***** ** ********* ******** ** ** ******* ************* *** ******** ** ********* *** ******* ** ********* ** ****** ******* **** ** *********** ** ************* ********* *** *** ****** ** ********* ****** ** * **** *** ****** ** ********* ** ********* * ***** *********** ** **** **** ** *** ** ********* ** ********** ********** *********** ******************* **** *** ************* ** ***** **** *** ********** ** *** ******** ** **********

**** *** ******* ****************** ********* **************** ************ ********** ** ************* **** ****** ******** ** ******* ******* *** ******** ********** ******** *** ************ ** ******* ********** **** *** ****** **** *********** ************** ** ** **** ************ **** *** ********** ** ** ****** *** ******* *********** ** ****** ********************** ******* ******* ******** ************** ********** ** ******* ********** *********** *** ******* ******** *** ********* ***** **** ** ** ************ ************** ** ****** * * ****** *** ******* **** ***** **** ** ********* ******* ************ *********** *** ************ ******* ******** ** ***** ** ** ****** ** ***** ******** ** ********** ** ********** ********** ** **** *** ******** ** *** *** ******* ****** ********** *********** **** ** **************** ******** ****************** ***********

****** ** *********** ** ********

***************** *** ** ***** **************** ************ **** ** * * ********** ** ********* ********* *********** ** ********* *** ********* *** ******** ********** ** ********** *** ******** ** ******** *** ************ ***** *********** ** **** ***** *********** **** ************* *** ********** *** ********* *** ************ *** ********* ** ** ************** **** ** ****** ****** * ********** ** ****** ** ****** ********* ***** ******* *** ****** ******** *********** ** ********** ** *** ***** ***** ** ********** ****** ************* ***** ** **** ******** ** *********** ** ********* ** ** *********

************** ** * ********* ******* ** ******** ******* ******* ********* ** *** ********* ************* ** ******* **** ** ***** ********* ********** ***** *** ******** ********** ** ******* ***** *** ****** ******************** ***** ******** ******* *** ** ******* ******* ********* ****** ******* **** *** ****** ** ************* ******* ****** ************* *** ******** ********** *** ****** ***************** ** ****** ******* ** *** ********** ******** ** ************** ***** *** ****** ** ****** **** *** ******** ********* **** **** ***** ******** ** ******** ********** *** ******** ********** *** ***** ** ******** ************ *** ******* **** ** ***** ********* ********** **********************

********* ****** ** ****

** ****** ** ****************** *** ******* ************* *** ***************** **** ********* ** ******** ** ********* *********** **** ******** ** ****** ********* *** ** ******* ********** ******* ******* ********* *** ************* ******* ** ********* ************* ******** ******* ******** ** ******* ************ **** *** ************* ********** ******* *** ******* ** *************** *** ********* *** ****** ** ******* ***** ** **** ********** ** ****** ******* ********** ***** ** **************

**** ** ****** ** ****** ******* ******* *** ** ***** ****** *** ** ***** ************** ********** ******* ***** ** *********** ** ******* ****** **** ** ********* ******* ** ************ ****** ********** ************** ***************** ** ******************* *** ** **** ** ** ******** ******** ** ******** ** *************** *** *** ****** ** ************ * ***** ******* **** ** ************ ** ** ********** ******** ** *********** ** ****** ** *** ********* ** *** ** *** ************* *** *** ******* *************** *** ** ************** ********* ******* ********

*** ******* ** *****

** ****** ** ******* ******** *************** *** ********** ******** *** ********** ****** ************* ** ****** ***** ** ****** *** ******* ***** **************** *** ******** *** ********* ** ******* ********* *** ** ******* ********** ** **** **** * ********* ** ******** ** ********* ** ***** ******* *** ******* ************ **** ******* *** ************ ** ********* ******** ******* ******** ******* **** ** ************** ****** ****** ****************** ********** ** ******* ********** ** **** ** ********** ** ******** ********** ** ** ** **********************

** ********* * ********** ****** *** ****** ** ************ **** ** ************ ** ** ********* *** ** **** ** ****** ** *********** ** ********************** **** *** *** ** ******** ** ***** ** ************* **** ***** ********

**** ** ***** ****** ** ********* ********** **** ********* ** ******** ******** **** ** **** ** ****** *** ************ ** *********** ************ ** ******* ******* *** ********* ******* ** ***** ***** ******** ******** *** ******* ************ *** ****** ** ***** ** ****** ** **** ******* ** ****** *********** **************** ** * ******** ** ******** ** **** *** ************** ********** **** ** ************ ************* ***** ** *********** **** ********* ** *********** ***** ** ************** ************** *** ** ***** ********* ** ********* *********** **** ** *******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles