Gembloux: un couple supris en train de faire l'amour... dans le lit du magasin!

Chez Literie Prestige à Gembloux, un couple d’une quarantaine d’années a testé un matelas Tempur, mis à l’essai dans une cabine fermée, à l’abri de la lumière et des regards. « Les clients peuvent y rester 30 minutes, on les invite à s’y coucher et à écouter une bande-son », raconte la gérante Carine Maeck. « Un jour, on a entendu des choses qu’on ne devait pas entendre… On a vraiment été pris au dépourvu, on n’a pas osé intervenir, on n’avait pas envie de perdre des clients. Ils sont sortis comme si de rien n’était. Mais c’était évident qu’ils avaient eu une relation sexuelle. J’ai d’ailleurs dû déhousser le matelas pour le laver, ça ne m’a pas fait plaisir ! »

Carine Maeck a aussi parmi ses bons clients les bouibouis du coin. « Les macs viennent parfois essayer les matelas, en se mettant carrément à 4 pattes dessus. Je m’arrange alors pour les isoler dans le magasin, pour éviter de choquer des clients. »

À l’ancien GB du centre de Huy, une vendeuse se souvient d’une surprise laissée dans une cabine d’essayage : un gros… caca. Le (ou la) client(e) a réussi à s’éclipser incognito.