Près de 5.000 excès de vitesse constatés en juillet lors d’opérations de grande envergure

Avec ces nouveaux contrôles, centrés chaque semaine sur un seul axe routier, la police veut enrayer le phénomène des automobilistes qui ralentissent à l’approche d’un radar puis reprennent de la vitesse ensuite. «La vitesse excessive et/ou inadaptée est la cause d’un tiers des accidents et représente une des causes principales des accidents mortels ou avec lésions corporelles», rappelle le communiqué. «L’objectif de cette nouvelle approche est d’encourager les automobilistes à rouler à une vitesse constante et donc de faire diminuer drastiquement le nombre de victimes sur les routes.»

Au cours du mois de juillet, 4.692 conducteurs ont reçu un procès-verbal ou une perception immédiate. La vitesse maximale constatée lors des quatre actions était de 216 km/h. Il s’agissait d’un motard circulant sur la E411 dans la province de Namur. La majorité des PV (1.990) ont été dressés sur l’E17 dans les provinces d’Anvers, de Flandre orientale et de Flandre occidentale.