Europa League: le Standard arrache quasiment la qualification à Xanthi (1-2), le FC Bruges battu en Pologne (1-0)

Avec Van Damme, Buyens, Kanu et Batshayi sur le banc, Guy Luzon ne semblait pas avoir peur des Grecs de Xanthi. Sous une chaleur étouffante, les Standarmen mettaient le pied sur le ballon et prenaient les commandes du match.

Cette légère domination était récompensée après le quart d'heure de jeu. Bia était bien lancé par De Camargo et d'une balle brossée trompait le portier grec.

Surfant sur cette réussite, le Standard restait dominateur. La seule intervention de Kawashima dans ce match l'était d'une façon impeccable.

Cependant, sur une très légère faute de Marquet sur Marcelino, Dié ne se faisait pas prier pour égaliser sur coup franc en pleine lucarne: le portier japonais du Standard ne pouvait qu'admirer la trajectoire.

Cette égalisation a, certes libéré les Grecs qui dès lors jouaient un peu plus offensivement, mais Bertos recevait alors un second carton jaune et était exclu. Les joueurs de Xanthi commençaient alors à subir la fatigue et laissaient plus d'espaces au Standard.

Sur corner, Ciman reprenait victorieusement le ballon de Bulot pour redonner l'avance aux rouches.

La tentative acrobatique de Marin et le coup franc de Marcelino dans les arrêts de jeu n'ont ensuite rien donné, permettant au match de se refermer sur le score de 1-2.

Le Standard enchaine ainsu une quatrième victoire en match officiel et met une grosse option sur la qualification avant le retour, jeudi prochain.

Xanthi - Standard 1 - 2

Les buts: 18e Mujangi-Bia (0-1), 32e Dié (1-1), 76e Ciman (1-2)

Xanthi: Kiriakidis, Paito, Vallas, Goutas, Komesidis, Baxevanidis, Dié, Mantalos, Vassilakakis, Marin, Marcelinho.

Standard: Kawashima, Iandoli, Arslanagic, Ciman, Opare, Bia, Cissé (46e Buyens), Marquet, Bulot, Ezekiel (62e Batshuayi), De Camargo.

Cartes jaunes: Cisse, Vallas, Vassilakakis, Marquet, De Camargo.

Carte rouge: 69e Bertos

Le FC Bruges a été battu 1-0 par Slask Wroclaw, dans le match aller du troisième tour préliminaire de l’Europa League, ce jeudi, en Pologne.

Le Slask a très vite mis le FC Bruges en difficulté. Sobota récupérait un ballon au milieu du terrain et lançait Paixao, lequel se présentait devant Ryan, qui remportait le duel (11e). Le gardien brugeois devait ensuite se détendre pour bloquer un tir des 20 mètres de Sobota, le plus dangereux des siens (20e). Passé cette double alerte, les Brugeois commençaient à se montrer dans le camp polonais. Wang héritait de la balle du 0-1, mais un défenseur contrait sa frappe alors que le but était ouvert.

Ryan s’illustrait à nouveau sur une frappe lointaine de Sobota (40e).

Dès la reprise, Bolingoli, à peine monté au jeu, se présentait devant le gardien sans parvenir à cadrer (47e). Refaelov manquait pour sa part deux belles occasions d’ouvrir le score: seul devant le gardien, il tirait à côté (52e) puis trouvait le poteau sur une frappe qui avait mis Gikiewicz en difficulté (53e).

Le seul but de la rencontre tombait à la 64e minute: Plaku évitait le piège du hors-jeu, se présentait devant Ryan et le lobait d’une balle piquée (64e).

Une balle d’égalisation tombait encore dans les pieds de De Sutter. Mais l’ancien Anderlechtois butait sur un excellent Gikiewicz (79e).

Wroclaw - FC Bruges 1 - 0

Le but: 64e Plaku

Slask Wroclaw: Gikiewicz; Ostrowski, Pawelec, Kokoszka, Dudu; Sobota, Stevanovic, Kaźmierczak, Plaku; Mila; Paixao

Bruges: Ryan;Högli, Duarte, Mechele, De Bock (46e Mbombo); Simons, Blondel, Verstraete; Wang (65e Dierckx), De Sutter, Refaelov

Cartes jaunes: De Bock, Högli, Stevanovic, Plaku.