En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Plus encore que les jambes, pourtant solidement malmenées dans une étincelante journée passée à ouvrir la Flèche Wallonne, c’est peut-être son téléphone qui semble marqué ad vitam par son échappée sur ses routes d’entraînement « J’ai reçu énormément de messages. Des centaines, et d’une multitude de gens que je ne connais pas. Forcément, ça me fait plaisir mais je n’ai même pas encore eu le temps de répondre à la moitié », sourit Sylvain Moniquet depuis Remouchamps, où sa formation Lotto-Soudal a posé son barda jusqu’à la Doyenne ce dimanche. En toile de fond de l’hôtel, la fameuse Redoute. La chambre, elle, est partagée avec un certain Philippe Gilbert. « On va dire que c’est quelque chose de pas banal », poursuit, dans la même fraîcheur, l’Andennais de vingt-trois ans, qui va disputer le premier monument de sa jeune carrière. « C’est forcément un privilège de pouvoir partager, de discuter avec lui. Philippe, c’est une mine de savoir. Et un exemple. Je suis à l’écoute de tous ses conseils, même je le prends comme une personne normale. C’est d’ailleurs quelqu’un de très simple, même si son palmarès est énorme. Et quelqu’un qui répète qu’il faut prendre le temps de faire les choses. »

Desdites choses que le coureur wallon réalise avec un certain brio. Pour sa première saison chez les pros, après avoir grandi dans les équipes de développement de Wallonie-Bruxelles puis, l’année dernière, chez les Français de Groupama-FDJ, Sylvain Moniquet poursuit son apprentissage dans la lumière des performances. Maillot de meilleur grimpeur porté en WorldTour via la Catalogne, seizième place à la Flèche Brabançonne, échappée hutoise agrémentée d’un ultime coup de rein pour aider Tim Wellens… le vainqueur du Triptyque ardennais, comme un certain… Philippe Gilbert avant lui, a l’écolage plutôt brillant. Pour autant, il n’est pas du genre à vociférer, à hausser le ton comme s’il avait créé le monde, se décrivant lui-même comme « quelqu’un qui n’est pas vraiment extraverti », qui « ne se met jamais de pression » et « qui essaye de relativiser et penser sur le long terme. »

« Trois nuits chez moi »

À l’écouter, l’inhérente pression qu’impose pourtant une carrière sportive semble perler sur une carapace à l’étanchéité sans faille. Il explique d’ailleurs que passer pro n’a jamais, dans ses primes années, tenu à l’obsession. « En fait, c’est vraiment venu au fur et à mesure des années. Je ne me suis pas un jour dit : je veux rouler chez les professionnels plus tard. Même quand j’étais dans la réserve de Wallonie-Bruxelles, je n’y pensais pas spécialement. Ma victoire au Triptyque m’a aidé dans mon choix mais c’est vraiment venu sans pression », glisse le jeune adulte, qui connaît un mois d’avril aux multiples chamboulements. Une carrière cycliste qui s’affirme, certes, mais aussi, depuis le début du mois, une nouvelle aventure avec sa compagne Laura. « Nous avons emménagé ensemble depuis le premier avril… mais on ne peut pas encore dire que ma vie a changé pour autant. Entre les courses, j’ai dû y dormir trois nuits au maximum », se marre-t-il. « Et puis, ce n’est pas non plus comme si j’allais habiter dans le sud de la France. Je suis resté à Andenne. Mais après Liège-Bastogne-Liège, je vais couper deux, trois semaines… » L’occasion, pour lui, de tirer un premier bilan sur son printemps cycliste… et de s’approprier son nouveau chez lui.

En attendant, il reste donc cette mythique Doyenne des classiques. « Nous n’avons pas encore établi le schéma tactique mais normalement, ce sera comme à la Flèche Wallonne. Prendre l’échappée ou travailler pour mes leaders, Tim (Wellens) Tosh (Van der Sande) et Philippe (Gilbert, forcément). Ce sera la plus longue course de ma carrière. Jusqu’ici, la plus longue doit être le Grand Prix de Wallonie, en 2019, qui faisait 206 kilomètres. Là, il en restera encore plus de cinquante. Et pas plats… » Forcément, avec la Redoute, les Forges ou la Roche aux Faucons pour ne pointer que ces quelques douceurs, la dernière partie de l’Ardennaise est sévère. Des pourcentages qu’apprécie, en tout cas, le Wallon. « J’aime quand c’est difficile même si je ne suis pas très explosif. Donc, le Mur de Huy, pas du tout (sourire). Même des cols de dix, quinze bornes, j’apprécie. Je sais assez bien grimper donc c’est plus quand ça monte que je trouve mon terrain, quand le peloton s’égrène. Frotter n’est pas trop mon truc… »

Résolument positif dans son approche, cet amateur de NBA, et plus particulièrement des Warriors qu’il a d’ailleurs été voir juste avant le premier lockdown, ne veut en tout cas pas se lancer dans d’infécondes comparaisons avec les plus illustres « jeunes » du peloton, les Pogacar (22 ans) ou Evenepoel (21 ans). « Pourquoi le ferais-je, d’ailleurs ? Eux, ce sont des extrêmes. Je me focalise sur ma progression, en les prenant plutôt comme une source de motivation. Sans être prétentieux, quand je vois ce que je réalise, je me dis qu’il ne faut pas toujours voir le verre à moitié vide… » Et il a bien raison…

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

**** ****** *** *** ******* ******** ********** ********** **** *** ************ ******** ******* ** ****** ** ******* ********* ******* ********** *** *********** *** ****** ******* ** ***** *** *** ********** *** *** ****** ***************** ************** ***** ************ ** ********* *** ********** ** ******* ********* ** **** *** ** ** ******* **** *********** *** ** **** ******* **** ** ****** ***** *** ****** ** ** ***** ** ********* ** ** **************** ****** ******* ******** ****** ************ *** ** ********* ************ * ***** *** ***** ********** ** ******* ** ********* ** ***** ** **** ** *********** ** ******* ******** ** ******** ***** *** ********* **** ** ******* ******** ******** ********** ** **** *** ******* ******* ***** ** *** ************** ********* **** ** ***** *********** ************* ** *********** **** *** ** ******** ** ******* ******** ** ** ***** ********** *************** ********** ** ********** ** ******* ********* ** ******** **** **** ********* ******* *** **** ** ******* ** ** ******** ** **** ** *********** ** **** *** ********* ***** ** ** ****** ***** *** ******** ******** ******* ************ *********** ** ***** ******* ***** ** *** ********* *** ******** ** *********** *** ******** ******* **** ******* ** ***** ** ***** *** ***************

******** ****** *** ** ******* ****** ******** **** ** ******* ***** **** ** ********* ****** **** *** ***** ****** ***** ****** **** *** ******** ** ************** ** ****************** ***** ********** ********** **** *** ********* ** ************* ******* ******** ******** *** ************* **** ** ******** *** ************* ******* ** ******** ******** ****** ** ********* *** ** ********** ********* ***** ** ** ******* ************* ********** ******* ************ ****** ****** **** ** **** **** ***** *** ********** ** ********* ** ********* ********** ***** ** ********** ******** ******* ***** **** * ************ ******* ********* **** ******* ** ******* *** ** ***** ** *********** ** ******* ** *** ***** ****** ***** ****** ** ****** ** ********** ********* ***** ******************* *** ******* *** ******** ******************* *** ********** ** *** ****** ** **************** ** *********** ****** ** *********** ** ****** *** ** **** **************

************* ***** **** ***********

** ************* ************** ******** *********** ******** *** ********* ******** ****** ****** *** *** ******** ** ***************** **** ******* ** ******** ************ *** ****** *** ***** ******* **** *** ****** ******** **** ** ************** ********** ***** ******* ******** **** ** *** ** ** ****** *** ******** ** ** ** **** *** ** **** ********** ** **** ****** **** *** ************** **** ***** ***** ***** ********** **** ** ******** ** ******************* ** ***** ******* *** ************** ** ******** ** ********* ***** ***** **** *** ***** **** ******* ******** **** **** ***************** ****** ** ***** ******* *** ******** ** **** ********* *** ********* *************** *** ********* ******** *** ************ ******* **** ****** ****** ** ****** ** ***** *** ******** ******** **** ** ******** ****** ************ ***** ********** ******** ****** ** ******* ******** **** ** ** **** *** ****** **** *** ** *** * ******* **** ******* ***** *** ******** ****** *** * ****** ***** ***** ** **************** ** *********** ********** ***** ** ******* *** *** **** ***** ** ********** ******* **** ** *** ** ** ******* ** **** ****** ** ******** **** ****** *********************** ** **** ****** ***** ***** ******************* ************* **** **** ** ***** ** ******* ***** *** *** ********* *********** ** ** ************** *** ******* **** ****

** ********** ** ***** **** ***** ******** ******* *** *********** ************ ********* *** ****** ******* ** ******* ******** **** ************ ** **** ***** ** ** ******* ********* ******* ************** ** ********** **** *** ******** *** ********* **** **** *** ****** ** ******** ********* ************ ** **** ** **** ****** ****** ** ** ********** ************ ** **** ****** **** ***** ** ***** **** ** ********* ** ***** *** ******* *** ************ **** ** ** ******* ****** **** ** ********** ** *** **************** *********** **** ** ******** *** ****** ** ** ***** *** ******* **** ** ******* *** *** ******** ********* ** ********* ****** ** ************** *** ********* *** ************ *************** ** **** **** ** ******* **************** ***** ******* ********* ***** ** ** ** **** *** ***** ********* ***** ** *** ** **** *** ** **** ********** ***** *** **** ** **** ****** ******* ************** ** **** ***** **** ******* **** ******* **** ***** *** ***** *** ** ****** *** ******** ***** ** ******* ************* ******* ******* *** **** *** ***************

*********** ******* **** *** ********* *** ******* ** **** ** **** ***************** *** ******** ******* * ************ ***** **** ***** ***** ** ******* ********* ** **** ** **** *** *** ** ****** **** *************** ************ **** *** **** ********* ********************** ** ******** *** ******* *** **** ** ********* *** ***** **************** ** ********** ******************* **** ** **** *** ********** ** ** ******** *** ** ************ ** *** ******* ******* ***** *** ****** ** *********** **** ***** ************* ***** ** **** ** *** ** ********* ** ** *** ******* ** **** *** ******** **** ** ***** ** ******* *************** ** ** * **** *********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles