En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Dans tous les cas, on ne pouvait pas dire qu’il y avait foule dans les artères commerçantes de Charleroi, ce lundi après-midi. Chez Produstore, à Rive Gauche, on dit ne pas constater une réelle différence, ce lundi. « Nous avons fonctionné par rendez-vous la première semaine avant de recevoir une dérogation pour ouvrir normalement. Aujourd’hui, on ne peut pas dire qu’on accueille plus de clients que les semaines précédentes. »

D’autres, comme la boutique Bongo, ont tout simplement fermé le mois dernier. Et, ici non plus, on ne croulait pas sous les clients malgré la réouverture. « Le lundi ce n’est pas le jour ou on vend le plus mais on espère voir les clients arriver, peut-être vendredi, veille de jour férié. »

L’horeca attendu

Il faut dire, en effet, que la période est particulière puisque la réouverture survient en fin de mois. Et la semaine s’achèvera déjà vendredi, ce samedi étant férié. Chez Wonder Friends, dans la rue de Montigny, on nous fait aussi part d’une réouverture calme. « Je me demande si les clients ont bien compris que ce n’était plus sur rendez-vous. Nous allons devoir communiquer sur les réseaux sociaux. Puis, tant que les gens ne reviennent pas travailler en ville, ce sera calme. Il faut espérer que la réouverture de l’horeca repeuplera un peu le centre », nous confie Caroline.

Il est vrai que le cœur de Charleroi, ce lundi, ne comportait que quelques poignées de chalands, qui semblaient davantage profiter du soleil sur la place Verte que d’un retour au shopping.

Revoir les clients

La rue de Dampremy d’ailleurs était pour ainsi dire vide. La plupart des commerces étaient d’ailleurs fermés, le lundi étant le jour de congé pour beaucoup. Filippo, de la Boutique Edouard, lui, était ouvert… après un mois de fermeture. « Fonctionner sur rendez-vous ne me permettait pas de pouvoir chauffer ma surface. » Son voisin d’en face, JP qui tient la boutique de vêtements Turbigo, s’est toutefois réjoui de revoir ses habitués franchir le pas de la porte ce lundi matin, même si ce n’était pas l’affluence.

Une reprise au ralenti, oui, mais certaines enseignes y ont tout de même fait exception. Chez Troc’Inn, on estime avoir fait un bon début. « Il y a eu plus de monde que lors de la prise de rendez-vous, c’est mieux ! En effet, sur rendez-vous, les clients sont plus réticents, ils se sentent obligés d’acheter. »

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

**** **** *** **** ** ** ******* *** **** ******* * ***** ***** **** *** ******** ************* ** ********** ** ***** ************ **** *********** ** **** ******* ** *** ** *** ********* *** ******* ************ ** ****** ************ ***** *********** *** *********** ** ********* ******* ***** ** ******** *** *********** **** ****** ************ ************** ** ** **** *** **** ******* ********* **** ** ******* *** *** ******** **********************

*********** ***** ** ******** ****** *** **** ********** ****** ** **** ******** *** *** *** ***** ** ** ******** *** **** *** ******* ******* ** ************* ********** ***** ** ******* *** ** **** ** ** **** ** **** **** ** ******* **** *** ******* ******** ********** ********* ****** ** **** ****************

********** *******

** **** ***** ** ****** *** ** ******** *** ************* ******* ** ************ ******** ** *** ** ***** ** ** ******* ************* ****** ********* ** ****** ****** ******** **** ****** ******** **** ** *** ** ********* ** **** **** ***** **** ******* ************ ****** ********** ** ******* ** *** ******* *** **** ******* *** ** ********** **** *** ************ **** ****** ****** *********** *** *** ******** ******** ***** **** *** *** **** ** ********** *** ********** ** ****** ** **** ****** ** **** ******** *** ** ************ ** ********** ********** ** *** ** *************** **** ****** *********

** *** **** *** ** ***** ** ********** ** ****** ** ********** *** ******** ********* ** ********* *** ********** ********* ******** ** ****** *** ** ***** ***** *** ****** ****** ** *********

****** *** *******

** *** ** ******** ************ ****** **** ***** **** ***** ** ******* *** ********* ******** ************ ******** ** ***** ****** ** **** ** ****** **** ********* ******** ** ** ******** ******** **** ****** ********* ****** ** **** ** ********** ******************* *** *********** ** ** ********** *** ** ******* ******** ** **************** *** ****** ****** ***** ** *** ***** ** ******** ** ********** ******** ******* ********* ******* ** ****** *** ********* ******** ** *** ** ** ***** ** ***** ****** ***** ** ** ********** *** **************

*** ******* ** ******** **** **** ********* ********* * *** **** ** ***** **** ********** **** *********** ** ****** ***** **** ** *** ******* ********** * * ** **** ** ***** *** **** ** ** ***** ** ************ ******* ************ ** ****** *** ************ *** ******* **** **** *********** *** ** ******* ******** ********************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles