Une famille connue pour des braquages, du trafic de drogue...: Nabilla est en danger face au clan Hornec

Nabilla Benattia a beau être la reine de la téléréalité, elle peut aussi se montrer très agressive. Si la scène a été censurée lors des « Anges de la téléréalité », elle circule sur la toile. Le 10 février, elle fête son anniversaire à Miami avec son amie Ayem. Sortie du restaurant elle se dit pétée. Et visiblement, elle a l’alcool mauvais. Sans raison, elle agresse une certaine Guizi et critique son look en disant  « qu’elle n’a pas le swag, cette vieille vioc ». Ce qui signifie qu’elle n’a aucun style.

Gorge tranchée

La dame agressée ne se laisse pas faire. Résultat : Nabilla telle une tigresse se jette sur Guizi et lui donne un coup de haut talon dans le ventre. La victime de l’attaque repousse Nabilla. La bimbo tombe, dévoilant son string tant sa robe est courte. Certains passants tentent de séparer les deux femmes, ce qui n’empêche pas la dame agressée, une expatriée française, de proférer des menaces à l’encontre de Nabilla. Elle dit avoir des liens familiaux avec le clan Hornec, lié au grand banditisme en France, et la menace de lui faire trancher la gorge.

Grand banditisme

Après les menaces proférées par la dame agressée, Nabilla dit ne rien craindre : « Je n’ai pas peur ? Ni d’elle, ni des frères Trucmuche qu’elle cite. Je ne sais pas qui c’est, mais ça me fait penser à des sorciers vaudous… » Mauvaise idée de la bimbo. Car s’il y a des gens dont elle doit se méfier, c’est bien des frères Hornec.

Jean-Claude, Mario et Marc Hornec, ou les frères Hornec, sont trois figures du grand banditisme français. Originaires d’Allemagne, ils sont surnommés « les H » et sont issus d’une communauté de Gitans. Le clan Hornec a été impliqué dans diverses activités criminelles à partir des années 1990 : braquages de fourgons, pillages d’entrepôts, machines à sous clandestines, corruption de fonctionnaires de police, meurtres, rackets de boîtes de nuit, de bars et de restaurants et divers trafics (or, jade, cocaïne, cannabis, œuvres d’art, voitures de luxe… Les « H » sont soupçonnés d’être derrière les plus gros casses des dix dernières années en Île-de-France. Leur autre trip : les trafics de cocaïne en provenance de cartels colombiens.

Les gitans solidaires

Les frères ont été successivement arrêtés entre 2006 et 2008. Mais ce n’est pas pour autant que le clan s’arrête de fonctionner puisque les enfants de Jean-Claude, Mario et Marc, prennent le relais. James Hornec, fils unique de Mario Hornec, âgé de 24 ans, est abattu d’une balle de 22 long rifle dans le dos. Les autres sont aussi arrêtés. Mais dans le milieu des Gitans, il y a beaucoup de chances que la relève soit assurée. Sans compter qu’ils sont très solidaires et qu’ils peuvent se donner de petits coups de main.

Donc, si la dame agressée fait effectivement partie du clan Hornec et que Nabilla reçoit des menaces, elle doit se méfier.