Kenya: un gigantesque incendie paralyse l’aéroport de Nairobi

Un gigantesque incendie a ravagé l’aéroport international de Nairobi, dont tous les vols ont été indéfiniment annulés ou déroutés tandis que les pompiers luttaient pour totalement contenir les flammes. D’impressionnants nuages de fumée noire montaient encore dans le ciel vers 09H30 locales (06H30 GMT). Mais environ quatre heures après le déclenchement de l’incendie, les pompiers semblaient avoir éteint l’essentiel des flammes, selon un photographe de l’AFP. Des dizaines de camions de pompiers et de policiers étaient cependant toujours sur place, alors que des témoins parlaient de sections de l’aéroport entièrement rasées. Aucune victime n’était signalée en début de matinée, mais l’aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) a été «indéfiniment» fermé, a indiqué le centre national kényan de gestion des catastrophes, confirmant lui aussi vers 09H00 (06H00 GMT) que le feu «au terminal des arrivées internationales a été maîtrisé». Des vols prévus sur Nairobi ont été déroutés sur d’autres aéroports, dont celui de Mombasa, la grande ville côtière kényane sur l’Océan Indien. La compagnie aérienne Kenya Airways a annoncé l’annulation, pour une période indéterminée, de tous ses vols, à l’exception de cinq d’entre eux, déroutés sur Mombasa.