Al-Qaïda au Yémen à l’origine du projet d’attentats anti-occidentaux

La branche d’Al-Qaïda au Yémen, et non le chef du réseau extrémiste Ayman al-Zawahiri, est à l’origine du projet d’attentats anti-occidentaux qui a poussé les Etats-Unis à déclencher une vaste alerte de sécurité, rapporte le Wall Street Journal. Le quotidien, qui cite un responsable américain anonyme, affirme que le chef d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Nasser Al-Whaychi, basé au Yémen, est le cerveau de ce projet d’attaques. Al-Zawahiri, N.1 d’Al-Qaïda et ex-bras droit d’Oussama ben Laden, n’a fait qu’approuver l’opération initiée au Yémen, selon la conversation interceptée par le renseignement américain entre le N.1 d’Al-Qaïda et des responsables de filiales du réseau.