Herstal : une centaine de personnes ont manifesté contre la maltraitance animale

« Les personnes qui commettent ce genre de faits n’ont aucune crainte à le faire car elles savent qu’elles ne seront pas punies. La législation belge en matières de maltraitance animale est beaucoup trop laxiste. Il faut que cela change », expose une dame, membre d’une association de défense de la cause animale.

C’est dans l’espoir que cette législation soit revue que, comme elle, une centaine de personnes s’étaient donné rendez-vous samedi à 15 heures sur le parking de la piscine de Herstal. Le point de départ de leur mécontentement ? Le massacre, le 2 juillet dernier, d’un cheval appartenant au manège de Michel Breynart, à Milmort. L’animal se trouvait dans une prairie lorsqu’il avait été attaqué, de nuit, à coups de machette. Ses tendons avaient été touchés et le vétérinaire n’avait eu d’autre choix que de l’euthanasier. A la même période, ce sont aussi deux chevaux de Hermée qui avaient été attaqués à l’acide mais qui avaient heureusement pu être sauvés. Les auteurs n’ont pas encore été identifiés. L’enquête est au point mort.

Après avoir arpenté les rues de Herstal, le cortège s’est arrêté devant l’Hôtel de Ville où une délégation a été reçue par les autorités de la ville. Les manifestants ont reçu le soutien des autorités communales tant pour sensibiliser à la prise de conscience des autorités compétentes en matière de renforcement des sanctions pénales que pour renforcer la vigilance afin d’éviter que de tels actes abjects ne se reproduisent.

Plus d’infos dans La Meuse de ce lundi