Royaume-Uni: le prince George, âgé de quatre semaines, est un "chenapan", selon le prince William (vidéo)

Le prince de Cambridge, troisième dans l’ordre de succession au trône d’Angleterre, « est un peu chenapan, je dirais. Il me rappelle soit mon frère (Harry) soit moi quand j’étais plus jeune, je ne sais plus qui exactement. Mais il va très bien », a déclaré William dans une interview à CNN, dont des extraits ont été diffusés lundi par les médias britanniques.

Le nouveau-né est « un petit bagarreur. Il gigote beaucoup », a confié le prince William, visiblement détendu et très souriant lors de cette interview dans le jardin fleuri du Palais de Kensington, la résidence londonienne du couple.

« Il ne veut pas beaucoup dormir, ce qui est un peu un problème », a-t-il poursuivi, reconnaissant ne pas se lever la nuit autant que son épouse, qui fait « un boulot fantastique ».

Le prince William, 31 ans et deuxième dans l’ordre de succession, a affirmé que la paternité l’avait déjà changé : « J’ai vécu une nouvelle expérience émotionnelle ces dernières semaines. Je ne pensais pas ressentir ce que j’ai éprouvé. Et même si cela fait peu de temps, je réagis différemment émotionnellement à beaucoup de choses. »

Il a aussi dit sa fierté et sa joie de présenter, avec sa femme, leur fils devant les journalistes du monde entier, le jour de leur sortie de la maternité St Mary à Londres.

« Je pense que je planais de toute façon. Comme tous les nouveaux parents le savent, on est très heureux de présenter son enfant et de prétendre qu’il est le plus beau du monde », a-t-il expliqué.

« Je suis juste content qu’il n’ait pas crié à tue-tête à ce moment-là », a-t-il ajouté.

Interrogé sur le siège auto pour bébé qu’il avait manié avec dextérité au moment du départ de la maternité, il a révélé qu’il avait dû s’entraîner. « J’étais terrifié à l’idée de faire tomber (le siège) ou de ne pas l’installer correctement. Je m’étais en fait entraîné, mais seulement une fois », a reconnu le prince, vêtu d’un polo bleu de l’organisation de défense de la faune, Tusk Trust, dont il est le parrain.

Le couple, soucieux d’afficher sa modernité, avait quitté l’hôpital sans chauffeur, le prince au volant d’un énorme 4X4 après avoir installé le siège bébé et Kate à l’arrière aux côtés de son fils.