Crise en Égypte : les accusations d’Erdogan sont «absurdes», estime Israël

Le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a qualifié mardi soir d’"absurde» les propos du Premier ministre turc Reçep Tayyip Erdogan, pour qui Israël a orchestré la destitution du président égyptien Mohamed Morsi début juillet. «Ces déclarations du Premier ministre turc sont absurdes», a dit un responsable de ce bureau, refusant de faire d’autres commentaires. M. Erdogan a accusé Israël d’être derrière la destitution de Mohamed Morsi le 3 juillet dernier: «Vous savez ce qu’on dit en Egypte, que la démocratie ne se fonde pas sur les urnes. Qui se trouve derrière cela : Israël», a-t-il dit à Ankara pendant une réunion de son parti, issu de la mouvance islamiste, de la justice et du développement (AKP). M. Erdogan a étayé sa thèse en affirmant que, dans un forum en France avant les élections de 2012 qui ont amené au pouvoir les Frères musulmans de M. Morsi, «le ministre (israélien) de la Justice et un intellectuel juif ont utilisé ces termes : «  Même si les Frères musulmans remportent les élections, ils n’en sortiront pas vainqueurs, car la démocratie ne repose pas sur les urnes’».