Le compte Twitter du prédicateur anderlechtois, Iliass Azaouaj, piraté

Les comptes Twitter, Hotmail et Facebook d’Iliass Azaouaj ont été piratés. Ce jeune prédicateur salafiste bruxellois avait rejoint la Syrie en avril dernier afin de ramener dans notre pays les jeunes Belges partis combattre aux côtés des rebelles. Mais son voyage fut de courte durée.

Quelques jours après son arrivée, il est enlevé par des djihadistes extrémistes. Et depuis lors plus aucune nouvelle. « Je ne sais absolument pas ce qu’est en train de devenir mon frère », nous confie Ibrahim, le cadet de la famille. « C’est angoissant de vivre dans l’incertitude. On ne sait pas s’il est en vie ni même où il est. La seule chose que nous savons aujourd’hui, c’est que ses comptes Twitter, Facebook et Hotmail ont été piratés ».

Un e-mail aurait effectivement été envoyé à plusieurs de ses contacts, e-mail dans lequel il menaçait la Belgique d’attaques terroristes. Et ce sont ces mêmes menaces que l’on retrouve sur son compte Twitter. « À la Belgique et aux Belges ! Préparez-vous le combat commencera, les nuits vous seront très longues et la peur très grande ! Et les dégâts », pouvait-on lire à la date du 19 août.

Mais les propos ne s’arrêtent pas là. Un peu plus tard dans la même journée, c’est le post suivant qui est publié. « La Stib et la SNCB risquent de changer votre vie ! Azaouaj membre d’Al-Qaida ! Attendez-vous à des surprises ».

Des propos qui, selon la famille, ne pourraient pas venir d’Iliass lui-même. « Ce sont bien évidemment ses ennemis de Belgique qui ont piraté ses adresses internet », renchérie notre interlocuteur. « Mon frère n’écrirait pas ce genre de chose. Ce ne sont absolument pas ses opinions ».

Retrouvez toutes les informations dans nos éditions de La Capitale d’aujourd’hui.