Chimay: le plus gros laboratoire d’Ecstasy jamais vu en Europe a été découvert (photos + vidéo)

De quoi vanter cette opération qui a démarré tôt ce jeudi, à travers huit villes du pays, dont Bruxelles, Nivelles, Charleroi et Mons, côté francophone.

Au total, pas moins de 21 perquisitions ont mené à l’arrestation chez nous, de quatorze personnes. Onze d’entre elles étaient mises, hier soir, à la disposition du juge d’instruction bruxellois De Coster. L’enquête a également conduit aux Pays-Bas et en Pologne, où pas moins de huit perquisitions ont eu lieu ce jeudi aussi.

Tout a débuté par de longues observations de deux hangars situés à Vilvorde et Neder-over-Hembeek. A Vilvorde, chaussée de Louvain, derrière une fausse enseigne de société spécialisée dans la vente de pièces pour véhicules utilitaires, se cachait, un important laboratoire de XTC.

Ce lieu de fabrication de drogues synthétiques n’était autre qu’un des maillons de la chaîne mise en place par une organisation criminelle particulièrement bien structurée. Cette dernière veillait à séparer ses cycles de production afin de ne pas tout perdre en cas de perquisition.

Mais c’était sans compter sur l’intervention de la police à un autre niveau de cette chaîne, à Chimay cette fois. C’est là, rue Bois de Virelles, au sein d’une ferme, que les enquêteurs ont découvert le plus gros laboratoire d’Esctasy jamais vu en Europe.

> Notre dossier complet dans nos éditions de ce vendredi.