La Suisse ne veut pas remplacer sa garde d’honneur par des Saint-Bernard

La gouvernement suisse a rejeté vendredi la proposition d’un sénateur de remplacer la garde d’honneur par des chiens Saint-Bernard ou des groupes folkloriques pendant les visites d’État d’hôtes étrangers. «L’accueil d’un chef d’État avec les honneurs militaires s’inscrit dans une longue tradition et fait partie intégrante du protocole diplomatique en vigueur à l’échelle internationale», a rappelé le Conseil Fédéral (gouvernement) en réponse à une motion déposée au Parlement. Thomas Minder, le sénateur à l’origine de l’initiative sur les rémunérations abusives, avait proposé de revoir cet usage qu’il juge «archaïque», et de mettre plutôt en avant les atouts et la diversité culturelle de la Suisse. Le passage en revue des soldats est d’autant moins justifié que la Suisse est un pays neutre, avait-il argumenté dans sa motion.