Menu
Le journal du 02 février 2023 Je lis le journal
Je m'abonne
Se connecter S'abonner

Les étangs de Recht et St-Vith s’ajoutent aux zones de baignade régionales autorisées

Pour peu que le soleil soit de la partie, il sera possible, dès demain/mardi et jusqu’au 30 septembre, de se baigner dans 27 rivières, étangs ou lacs de Wallonie. À l’occasion du lancement officiel de cette saison de baignade en plein air, la ministre régionale de l’Environnement, Céline Tellier, était ce lundi au lac de Bambois, à Fosses-la-Ville (province de Namur), un site qui fait l’objet d’un plan de gestion Natura 2000.

Par rapport à l’année passée, trois zones supplémentaires seront ouvertes à la baignade: le «canal-plage» à Estaimpuis - un nouveau site - ainsi que les étangs de Recht à Saint-Vith et le lac de Neufchâteau, tous deux rouverts grâce à l’amélioration de la qualité de l’eau.

« Au total, sept zones de baignade - trois cette année et quatre l’année passée - ont été créées ou rouvertes depuis le début de la législature. Après la période difficile que nous venons de traverser, je me réjouis que l’on puisse profiter de ces zones plus nombreuses et dont la période d’accès a été élargie » a souligné la ministre.

Sont maintenues les zones de baignade des lacs de Robertville et de Bütgenbach (au Centre de Worriken). Par contre, Coo n’est toujours pas du lot.

« L’objectif pour l’an prochain, c’est de poursuivre dans cette voie et de gagner encore un mois, en ouvrant la période de baignade en plein air le 1er mai », a-t-elle ajouté.

Dans ce cadre, un appel est également lancé aux communes afin qu’elles informent l’administration wallonne de nouveaux sites potentiels, une prospection rendue possible par l’amélioration de la qualité de l’eau au cours des dernières années. Entre 2010 et 2020, le nombre de zones de baignade décrochant la mention « excellent » pour la qualité de leurs eaux est ainsi passé de 9 à 19.

« Les investissements régionaux en matière d’assainissement des eaux usées, et notamment la construction de stations d’épuration collectives, la pose de nouveaux égouts ou encore l’installation de systèmes d’épuration individuels en zone d’assainissement autonome, ont permis une amélioration de la qualité bactériologique de l’eau. Une campagne de prospection et d’analyses va donc se poursuivre cet été sur neuf sites, notamment le long de la Semois, sur la Meuse à Jambes, au lac de la Plate-Taille à Froidchapelle ou encore au lac des Doyards à Vielsalm en vue de l’ouverture de nouveaux sites dans les années à venir », a encore précisé Céline Tellier.

Lire aussi d-20200717-GH1R3K

Pour rappel, les sites officiels de baignade wallons sont contrôlés par le service public de Wallonie et l’ISSEP (Institut scientifique de service public). Leurs données sont mises à jour chaque semaine durant la saison balnéaire.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo
Retour en haut Actualités Régions Sport Vidéos Max Ciné-Télé-Revue Codes promos Podcasts Mobilité Consomalin Services Club des abonnés Concours 7Dimanche Liège Charleroi Mons Bruxelles Basse Meuse Brabant wallon Centre Huy Waremme Luxembourg Mouscron Namur Sambre Meuse Tournai Verviers Alertez-nous Nos archives Horoscope Météo Jeux info Trafic Nécrologie Annonces emploi Annonces auto Annonces immo Locations de vacances Shopping Bons plans Guide d'achat Codes promos Comparateur La boutique Gérer les cookies Gérer les notifications Inscription newsletter Concours Journée Découverte Entreprises Sudinfo sur Facebook Applications Sudinfo iPhone-iPad Application Sudinfo Android Nous contacter La société Sudinfo Créer un compte Sudinfo Les offres d'abonnement Sudinfo Le Groupe Rossel Rossel Advertising