Chine: peine sévère requise contre Bo Xilai

Le procès du dirigeant déchu Bo Xilai, qui a tenu en haleine la Chine depuis cinq jours, s’est achevé sur un réquisitoire demandant une peine sévère pour les faits «extrêmement graves» reprochés à l’accusé, qui les a farouchement réfutés. Les infractions imputées à l’ex-haut responsable - corruption, détournement de fonds publics et abus de pouvoir pour entraver une enquête criminelle visant son épouse -, sont «constituées» et «extrêmement graves», a déclaré le procureur. Le jugement a été mis en délibéré à une date non précisée, a indiqué le tribunal de Jinan (est) où était jugé l’ancien membre du puissant Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, qui avait remis à l’honneur une «culture rouge» néo-maoïste dans son fief de Chongqing, immense métropole du sud-ouest du pays. «Il plaide non coupable (...) et aucune circonstance atténuante ne permet d’envisager pour lui une peine allégée», a poursuivi le procureur, selon une retranscription des débats diffusée par la cour.