Peu d’arrangements avec les fraudeurs du fisc

L’an dernier, des auteurs de délits ont pu financièrement racheter leur peine dans pas moins de 6.677 affaires. Seules 11 toutefois concernaient des dossiers financiers, rapporte L’Echo. La loi sur les arrangements financiers à l’amiable avait pourtant été fortement étendue en 2011 afin de punir plus efficacement les fraudeurs.