Le patron de la holding SNCB Jannie Haek est d’accord de réduire son salaire de 222.103 euros

Le quotidien se fonde sur un mail que M. Haek a envoyé il y a un an, au ministre des Entreprises publiques de l’époque, Paul Magnette (PS), et qu’il dit toujours assumer aujourd’hui.

«Il est temps que le débat sur les salaires (des dirigeants d’entreprises publiques) s’arrête et que l’on se soucie à nouveau de ce qui compte vraiment: le travail et le contenu du job à réaliser», commente le grand patron.

Jannie Haek, étiqueté sp.a, est l’un des candidats sur la shortlist du futur dirigeant de la SNCB. La semaine dernière, le patron de bpost Johnny Thijs avait dit accepter de discuter d’une réduction de salaire mais pas jusqu’à 290.000 euros. Le ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille (PS), veut considérer ce montant - qui équivaut au salaire du Premier ministre - comme plafond salarial pour les dirigeants d’entreprises publiques.