En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Ce jeudi, une action sera organisée devant le siège de cette filière du groupe Atlantic. « Les travailleurs ont fabriqué un cercueil et nous allons simuler l’enterrement du dialogue social, » indique Isabelle Hoslet.

C’est le licenciement « pour faute grave » d’un ouvrier, jeudi dernier, qui a mis le feu aux poudres. Le travailleur concerné n’a, semble-t-il, pas participé à plusieurs réunions d’entreprise obligatoires. Il a dès lors été convié – ainsi que d’autres – pour s’expliquer mais il ne s’est pas rendu à la rencontre. En conséquence, la direction lui a fait savoir par téléphone qu’il était licencié.

Côté syndical, on s’empresse de prendre la défense de cet ouvrier, décrit comme irréprochable dans son travail et qui n’avait pas moins de 20 ans d’ancienneté dans l’entreprise : « La veille, il était en poste jusqu’à 21h et il était convoqué le lendemain à 8h, en dehors de ses heures de travail et sans aucun respect pour les heures de repos compensatoires, » souligne la permanente syndicale.

Du côté de la direction, si on dit mesurer la gravité du geste qui a été posé, on se justifie : « On ne prend pas les choses à la légère. C’est quelqu’un qui va se retrouver sans emploi. Mais quand votre hiérarchie vous convoque dans son bureau et vous demande de vous rencontrer quatre fois d’affilée, que faites-vous ? Cette personne n’a jamais daigné venir…, » insiste Bruno Couture, le directeur du site qui n’hésite pas à évoquer une « grève sauvage ».

10 millions d’ € d’investissement

Au-delà de cette crise, le malaise semble couvert depuis des mois entre les murs de cette entreprise seneffoise. Direction et représentants des travailleurs se regardent en chiens de faïence. Bruno Couture dénonce les conflits sociaux à répétition. « Nous avons un objectif clair : c’est de pérenniser l’activité du site. Nous avons proposé un plan stratégique qui comprend 10 millions d’euros d’investissement sur les cinq prochaines années. Nous avons une belle entreprise avec des ouvriers compétents et motivés. Néanmoins, l’équipe de production est prise en otage par une poignée de personnes qui font passer leurs intérêts personnels avant ceux de leurs collègues, » développe-t-il. « Cela fait deux ans que nous subissons des conflits sociaux et l’actionnaire français s’interroge sur la volonté du personnel de faire avancer l’usine. Cela n’est plus possible de travailler comme ça ! Nous ne pouvons plus accepter ces méthodes. »

Les syndicats, quant à eux, pointent une « attitude vindicative » de la part de la direction. « On sent une escalade dans l’agressivité et les travailleurs en ont assez, » souligne Isabelle Hoslet.

Si les points de vue s’opposent, les uns comme les autres continuent néanmoins d’affirmer leur volonté de dialoguer. « Remettons-nous autour de la table, discutons ! » clame la secrétaire permanente ACV-CSC Metea Hainaut. « On cherche des partenaires, pas des gens qui nous mettent des bâtons dans les roues. Mais le dialogue ne sera possible qu’à partir du moment où les étapes seront respectées. Il faut mettre fin à cette grève où on ne se remettra pas autour de la table, » répète Bruno Couture.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ****** *** ****** **** ********** ****** ** ****** ** ***** ******** ** ****** ********* *********** ************ *** ********* ** ******** ** **** ****** ******* *************** ** ******** *************** ******* ******** *******

******* ** ************ ************ ***** ************* ****** ******** ***** ******** *** * *** ** *** *** ******** ** *********** ********* ****** ************ *** ********** ** ********* ********* ************** ************* ** * **** **** ***** ******* *** ***** *** ********** *** **** ************* **** ** ** ******* *** ***** ** ** ********** ** ************* ** ********* *** * **** ****** *** *********** ******* ****** **********

****** ********* ** ************ ** ******* ** ******** ** *** ******** ******* ***** ************** **** *** ******* ** *** ********* *** ***** ** ** *** *************** **** ********************* ********** ******* ** ****** ** ***** ********** *** ** ** ****** ********* ** ********* ** *** ** ****** ** *** ****** ** ******* ** **** ***** ******* **** *** ****** ** ***** *********************** ******** ** ********** **********

** ****** ** ** ********** ** ** *** ******* ** ******** ** ***** *** * ***** ****** ** ** *************** ********** ** ***** *** *** ****** ** ** ********* ******* *********** *** ** ** ********* **** ******* **** ***** ***** *********** **** ******** **** *** ****** ** **** ******* ** **** ********** ****** **** ************* *** ****************** ***** ******** ***** ****** ******* ***************** ******* ***** ******** ** ********* ** **** *** *********** *** ** ******** *** ************** ****************

** ******** ************* ******************

******** ** ***** ****** ** ******* ****** ******* ****** *** **** ***** *** **** ** ***** ********** *********** ********* ** ************** *** ************ ** ********* ** ****** ** ********* ***** ******* ******** *** ******** ******* ** ************* ************ ***** ** ******** ************ ******* ** *********** ************* ** ***** **** ***** ******** ** **** ************ *** ******** ** ******** ********* ****************** *** *** **** ********** ******** **** ***** *** ***** ********** **** *** ******** *********** ** ********* *********** *********** ** ********** *** ***** ** ***** *** *** ******** ** ********* *** **** ****** ***** ********** ********** ***** **** ** ***** ******************* **************** ************ **** **** *** *** **** ********* *** ******** ******* ** *************** ********* ************* *** ** ******** ** ********* ** ***** ******* ********** **** ******* **** ******** ** ********** ***** ********** **** ** ******* **** ******** *** ******************

*** ********** ***** ** **** ******** *** **************** ******************* ** ** **** ** ** ********** ********** **** *** ******** **** **************** ** *** ************ ** *** ************** ******** ******** *******

** *** ****** ** *** ************* *** *** ***** *** ****** ********** ********** ************ **** ******** ** ********** ********************** ****** ** ** ****** ************************ ***** ** *********** ********** ******* ***** ******** ********** ******* *** ************ *** *** **** *** **** ******* *** ******* **** *** ****** **** ** ******** ** **** ******** ******* ****** ** ****** *** *** ******* ****** ************ ** **** ****** *** ** ***** ****** *** ** ** ** ******** *** ****** ** ** ************** ******** ***** ********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles