En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

« On se sent vraiment abandonnés. Notre fille est morte mais on a l’impression que tout le monde s’en fout », confie avec peine Vanessa Verriest qui, avec son mari, fait face depuis près d’un an à un incommensurable chagrin.

Après le suicide de Margaux, ses parents ont voulu entamer une procédure en justice pour que ceux qui ont harcelé leur fille soient punis. « On a contacté une avocate mais celle-ci nous a fait comprendre que ce serait la parole des uns contre celle des autres. Et qu’on risquait même que ça se retourne contre nous ! On a été refroidis. Il ne manquerait plus qu’on soit redevables de quelque chose envers les bourreaux de notre fille ».

Pourtant, Vanessa possède certains documents, messages, lettres et vidéo très explicites. « Mais le problème », dit la maman, « serait qu’on ne peut parler de harcèlement à l’égard de l’un ou l’autre car les auteurs sont plusieurs. Margaux n’a pas reçu 150 messages de la même personne… Mais au bout du compte, le résultat a été le même ».

Facebook refuse

Pour accumuler les preuves, les parents ont aussi tenté en vain d’avoir accès au contenu du gsm de leur fille, verrouillé, et à son profil Facebook. « Facebook refuse. Pourtant ma fille était mineure ! Même pour clôturer son compte, ils ne veulent rien faire sans les documents suivants : procuration, acte de naissance, testament et lettre de succession. Je ne baisse pas les bras, je vais encore les relancer mais on en arrive au stade du découragement ».

Vanessa Verriest avait aussi contacté des politiques pour tenter de faire bouger les choses au niveau législatif. « On avait promis de me rappeler, j’attends toujours… ». La maman de Margaux explique « qu’on parle souvent du harcèlement scolaire et puis après du cyber harcèlement. Mais il ne faut pas oublier que des jeunes sont aussi harcelés dans leur entourage quotidien : dans la rue, dans le bus, etc. Moi, les bourreaux de Margaux, je les connais, je les croise. Certains baissent la tête quand ils me voient, d’autres pas et se sentent seulement puissants. À la limite, c’est nous qui nous sentons plus mal qu’eux ».

Avant le décès de Margaux, ses parents avaient déjà frappé à toutes les portes, sollicité de l’aide auprès d’institutions, de la justice, etc. On ne nous a pas écoutés, et notre fille est morte. Aujourd’hui, on ne nous écoute toujours pas. Et rien ne change. Avant Margaux, il y avait eu Tom, Maëva, Maëlle. Sans cesse on entend de nouveaux drames et personne n’en prend conscience ! ».

Mme Verriest a créé une page Facebook et s’est rapprochée de différentes asbl comme « Les Mots de Tom », « Dans ma ruche », « Sophia » ou encore « ALCH », qui se situe à Tournai. « Elles font un travail formidable et nous écoutent quand le reste du monde nous oublie. Elles ont été créées par des gens qui ont connu la même chose. C’est notre seul réconfort, on entretient la mémoire de nos enfants, puisqu’en dehors de ça rien n’est fait, ils ne sont pas reconnus comme des victimes ».

La maman de Margaux s’exprime parfois sur les réseaux pour entretenir la mémoire de sa fille et pour conscientiser les gens. « Oui ma fille faisait probablement une crise d’adolescence mais sans tout ça, on n’en serait pas arrivés là. Ma fille était quelqu’un de correct. Or c’est elle qu’on remet en question, pas ces jeunes qui ont détruit sa vie ! ». Elle avoue : « On est découragés mais on ne se cessera pas de sensibiliser à ce problème et de faire en sorte que les gens au-dessus de nous bougent enfin ! »

Marie Braquenier

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

« On se sent vraiment abandonnés. Notre fille est morte mais on a l’impression que tout le monde s’en fout », confie avec peine Vanessa Verriest qui, avec son mari, fait face depuis près d’un an à un incommensurable chagrin.

********* ******* ******** ******** ********** ********* ******* ** ****** ***** *********** ************ ** ****************** *** ** ****** ************** ******* ** **** ****** ** ************ ** ********** ** ****** ** ********* *** *** ******* **** ********** ******* ***** *** ***** *** ******** ** ** ***** *********** **** ** **** ** ******* ** ********* * ***** ** **************

******** ******

**** ********* *** ******** *** ******* *** ***** ****** ** **** ********* ****** ** ******* ** *** ** **** ****** ************ ** ** *** ****** ********* **************** ******* ******** ** ***** ****** ************** ***** **** ********* *** ******* *** ** ******* **** ***** **** *** ********* ******** * ************ **** ** ********** ********* ** ****** ** *********** ** ** ****** *** *** ***** ** **** ****** *** ******** **** ** ** ****** ** ***** ** ***********************

******* ******** ***** ***** ********* *** ********** **** ****** ** ***** ****** *** ****** ** ****** ************ ********** ***** ****** ** ** ********* *********** ******************** ** ***** ** ******* ******** *************** ***** ******* ** ************ ******** ** **** ****** ** ***** ************* **** ** ** **** *** ******* *** *** ****** **** ***** ********* **** **** ********* **************** **** ** **** **** ** **** **** **** *** ********* ** ******** ** *** ******** ** *** ******* ******** ******** ** ***** ***** *** ** ******* ********** *** ** ** ******* ********* ********** ** ** ******* ******* **** *** **** ******* **** *** *****************

***** ** ******* ** ******** *** ******* ******* ****** ******* ** ****** *** ******* ********** ** ******** ******* ***************** ** ** ******** **** ** ** **** * *** ********** ** ***** ***** *** ****** ************** ** ** **** ******* ******** **** ** **** ** ******* ***** ******** ** * ***** ** **** ******* ******** **** ***** ** ****** ** ******** ****** ** ******** ****** ***** **************************

*** ******** * ****** *** **** ******** ** ******* *********** ** ************ **** ***** *********** **** ** ************ ************ ** ************** ********************** ** ****** ********************* *** ** ***** ** ******** ************* **** ** ******* ********** ** **** ********* ***** ** ***** ** ***** **** ******* ***** *** ***** ******** *** *** **** *** *** ***** ** ***** ****** ******* ***** **** *********** ** ********** ** ******** ** *** ******** *********** ****** ** *** **** ******* ***** *** ** **** *** ******** ***** *** *****************

** ***** ** ******* *********** ******* *** *** ******** **** ********** ** ******** ** ** ***** ** **** ************* *** ***** *********** ** ***** ******* ************ *** ***** *************** **** **** **** **** ** ****** ****** *** ******** **** ** ***** ****** *********** ** ******** ** ******* **** ******* ***** ** ********* *** *** ****** *** *** ******** ** ******************* **** ************ ********** *** ************ **** ** ** ** ******* *** ** ************ ** ** ********* ** ** ***** ** ***** *** *** **** ********* ** **** ******* ********************

***** **********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles