En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

Les policiers de la zone SamSom (Sambreville/Sombreffe) ont pu découvrir le projet ce mardi, les conseillers de police aussi. Ça y est ! La construction du futur nouveau commissariat a franchi un pas supplémentaire. Le marché a été attribué à l’entreprise Thomas & Piron récemment. C’est vers un commissariat 2.0 que l’on se dirige. « Nous sommes à l’aboutissement administratif, à la veille des premiers coups de pelle », a fait remarquer le président de la zone de police, Jean-Charles Luperto. Fini les trois commissariats, place à un seul et même bâtiment rassemblant tous les policiers et peut-être même plus !

C’est à Auvelais, que ce nouvel hôtel de police sera construit. Il sera situé en bord de Sambre à la rue du Cimetière des Français, sur un terrain appartenant au port autonome de Namur. « Le bâtiment se divise en deux entités avec une partie hôtel de police et une autre avec le garage », annonce Jean-Paul Bourgeois, le chef de corps. Un dossier duquel il a hérité de son prédécesseur, Claude Grégoire. Ce dernier avait largement entamé le dossier lancé en 2017 (lire par ailleurs). « Le terrain est idéalement situé à proximité des axes importants comme la N90, l’E42, la N98 et à un jet de pierre de la caserne des pompiers de la zone Val de Sambre et dans un nouveau quartier d’Auvelais », souligne le chef de corps.

Un commissariat 2.0

Le futur hôtel de police se veut résolument fonctionnel et sécuritaire, avec des moyens modernes et tourné vers l’avenir « des éléments essentiels au fonctionnement de la démocratie », ajoute Jean-Charles Luperto.

Aujourd’hui, les normes sont telles que cela nécessite des aménagements spécifiques pour assurer la sécurité comme la circulation dans le bâtiment, le blindage sur les vitres, un accès au site entièrement fermé.

Pour la visite guidée, c’est par ici. D’une surface de 4.320 m², le bâtiment est divisé en deux parties liées. Si l’on commence par l’extérieur… « Cela a été pensé pour l’accès aux personnes à mobilité réduite. Les visiteurs trouveront également 20 places de parking, une borne de chargement électrique ainsi qu’un parking vélo », détaille le chef de corps. Un grand espace pour les véhicules d’intervention et les véhicules des policiers est aussi prévu.

Accueil, proximité, intervention

Place désormais au rez-de-chaussée. C’est là que les visiteurs seront accueillis. « Il est adapté aux nouvelles normes et mesures en matière de sécurité, avec des vitres blindées, des passe-documents, un portique ainsi qu’un sas », développe Jean-Paul Bourgeois. Il y aura également deux salles d’attente (pour permettre aux protagonistes de ne pas se croiser !), neuf locaux d’audition dont un permettant la confrontation et un local TAM (ndlr : l’audition vidéofilmée des mineurs) ainsi qu’un accès au garage. « L’intervention et la proximité se partageront aussi les bureaux et s’y trouvera également le local lié aux caméras », ajoute le commissaire divisionnaire. Les policiers bénéficieront également d’un espace coffee/copy corner.

Au premier étage, place à l’appui opérationnel, le SER (Service Enquête et Recherches) et le roulage. « Il y aura une grande salle de réunion dans laquelle, les conseils de police pourront se tenir et où le public pourra y assister. Elle pourra également servir en cas de crise ou lors de certaines réceptions comme les vœux. Une cafétéria ainsi qu’une grande terrasse s’étendront sur le reste de l’étage. »

Place au second niveau avec la direction, le bureau du chef de corps, le service informatique ainsi que des espaces de stockage.

On redescend la volée d’escaliers (ou on prend l’ascenseur), rendez-vous au sous-sol. « Avec un complexe cellulaire important avec huit cellules de plus de 24h, deux cellules d’attente, une cellule collective aussi », énumère Jean-Paul Bourgeois. Il y aura également des locaux sécurisés, une buanderie, des vestiaires et des douches ainsi qu’une salle de sport plus une salle Dojo (ndlr : pour l’apprentissage des techniques de maîtrise).

Au niveau du garage, on parle de 480m² permettant de stocker le matériel, de stationner les véhicules, de faire de la mécanique.

Outre le bien-être des policiers, c’est l’orientation vers les citoyens qui a été pensée notamment pour leur accueil. « Cela permettra d’accroître l’efficacité des services via une meilleure communication entre eux, une centralisation des effectifs, une rapidité d’intervention. »

À noter qu’une attention particulière a été portée sur les économies d’énergie. « Il répond à la norme Q-ZEN à savoir un bâtiment quasi-zéro énergie. Il y a de l’éclairage led, une chaudière au gaz propane, un renouvellement de l’air à double flux. Ce sera plus facile et plus adapté en cas de nouvelle pandémie, par exemple. Il y a également eu toute une réflexion sur la recyclabilité des matériaux utilisés pour la construction », développe Christophe Callut, l’architecte au sein du Bureau Économique de la Province qui accompagné la zone dans l’élaboration de ce projet. Il sera possible à l’avenir d’installer des panneaux photovoltaïques.

Il ne reste désormais plus qu’à dépolluer le terrain, rentrer la demande de permis et le premier coup de pelle pourra être donné. S’ils ne sont pas tous d’accord sur l’échéance, plutôt début ou plutôt fin de l’année, une chose est quasi certaine, ce sera pour 2024. Encore un peu de patience…

Gwendoline Fusillier

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

Les policiers de la zone SamSom (Sambreville/Sombreffe) ont pu découvrir le projet ce mardi, les conseillers de police aussi. Ça y est ! La construction du futur nouveau commissariat a franchi un pas supplémentaire. Le marché a été attribué à l’entreprise Thomas & Piron récemment. C’est vers un commissariat 2.0 que l’on se dirige. « Nous sommes à l’aboutissement administratif, à la veille des premiers coups de pelle », a fait remarquer le président de la zone de police, Jean-Charles Luperto.

******* ** ********* *** ** ****** ****** ** ****** **** ********** ** **** ****** ** **** ** ****** ** ** *** ** ********** *** ********** *** ** ******* *********** ** **** ******** ** ****** ********** ********* ** ****** ** **** ******** **** *** ****** ****** ** ****** ** *** ***** **** ** *************** ******* ********* ********** ** **** ** ****** ** ******* ****** ** * ******** ** *** *************** ****** ********** ** ******* ***** ********* ******* ** ******* ****** ** **** ***** *** ********** ********** ******* *** *********** ****** ** ********** *** **** ********** ***** ** **** ******** ** *** ** ** ** *** ** ****** ** ** ******* *** ******** ** ** **** *** ** ****** ** **** ** ******* ******** ********************* ******** ** **** ** ******

** ************ ***

** ***** ****** ** ****** ** **** *********** *********** ** ************* **** *** ****** ******** ** ******* **** ********** *********** ********** ********** ** ************** ** ** ******************** ****** ************ ********

************** *** ****** **** ****** *** **** ********** *** ************* ************ **** ******* ** ********** ***** ** *********** **** ** ********** ** ******** *** *** ******* ** ****** ** **** ************ *******

**** ** ****** ******** ******* *** **** ******* ******* ** ***** **** ** ********* *** ******* ** **** ******* ******* ** ****** ******** *** ***************** ************ * ***** ****** **** ********** *** ********* ** ********* ********* *** ********* ********** ********** ** ****** ** ******** *** ***** ** ********** *********** ***** ******* ******* ************** ********* ** **** ** ****** ** ***** ****** **** *** ********** **************** ** *** ********** *** ********* *** ***** *******

******** *********** ************

***** ********** ** ***************** ******* *** *** *** ********* ****** *********** ********** *** ******* *** ********* ****** ** ******* ** ******** ** *********** **** *** ****** ********** *** **************** ** ******** ***** ******* ************ ********** ********* ********** ** * **** ********** **** ****** *********** ***** ********* *** ************* ** ** *** ** **************** **** ****** ************ **** ** ********** ** ************* ** ** ***** *** ************ ************ ************* *** ******** ***** ******* ****** ** ******* ************************ ** ** ********** ** *********** ***** *** ******* ** ***** ******** ********** ** ***** **** *** ***************** ****** ** *********** ************** *** ********* *************** ********** ****** ****** *********** *******

** ******* ******* ***** ** ********* ************** ** *** ******** ******** ** *********** ** ** ******** ********** * **** *** ****** ***** ** ******** **** ********* *** ******** ** ****** ******** ** ***** ** *** ** ****** ****** * ********* **** ****** ********** ****** ** *** ** ***** ** **** ** ********* *********** ***** *** ****** *** *********** ***** ******** ****** ******** ************** *** ** ***** ** *******************

***** ** ****** ****** **** ** ********** ** ****** ** **** ** ****** ** ******* ************ ***** *** *** ******* ** *********

** ********* ** ****** ************* *** ** ***** *************** *********** ** ********* ************ ** ******** ********** ********* **** **** ******** ** **** ** **** **** ******** ************ *** ******* ********** ************** ********* ********* ********** ** * **** ********** *** ****** ************ *** ********** *** ********** ** *** ******* ***** ******** ***** ** ***** **** *** ***** **** ************ **** ***************** *** ********** ** ***********

** ****** ** ******* ** ***** ** ****** ********** ** ******* ** ********** ** ********** *** *********** ** ***** ** ** ***********

***** ** ********** *** ********** ******* *************** **** *** ******** *** * ***** ******* ********* **** **** ******** ************ ********* ************** *************** *** ******** *** *** ********* ************* ***** **** *** ************** *** ********** *** ********* *************************

** ***** ******** ********* ************* * ***** ******* *** *** ********** ************* ********** ******* ** ** ***** ***** ** ****** ** ********* *********** ********* ** * * ** ************** **** *** ********** ** *** ******** ** ************** ** ******* ** ****** ***** ** **** **** ****** ** **** ******* ** *** ** ******** ********** *** ******** ** * * ********** ** ***** *** ********** *** ** ************** *** ********** ********* **** ** ********************* ********** ********** ******* ************** ** **** ** ****** *********** ** ** ******** *** *********** ** **** **** **************** ** ** ******* ** **** ******** ** ********** ************* *** ******** *****************

** ** ***** ********** **** ******* ********** ** ******** ******* ** ******* ** ****** ** ** ******* **** ** ***** ****** ***** ******* ******* ** **** *** **** ********** *** *************** ******* ****** ** ******* *** ** *********** *** ***** *** ***** ********* ** **** **** ***** ****** ** *** ** ***********

********** *********

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en

Voir plus d'articles