Harry Potter: les fans abandonnent leurs chouettes et hiboux

« Souvent, les propriétaires cherchent d’abord à les revendre », ajoute Dominique Hoste, responsable du centre de revalidation de la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux. « Lorsqu’ils n’y arrivent pas, ils ouvrent la cage et les relâchent à l’extérieur. Mais une fois dehors, l’animal domestiqué ne sait pas se débrouiller seul. Du coup, dans les jours qui viennent il est retrouvé mort. »

Dans certains refuges, on évoque le cas de particuliers constatant l’arrivée d’un hibou ou d’une chouette sur le rebord de leur fenêtre. Dans d’autres, on nous parle de rapaces morts… d’anciens oiseaux de compagnie.

Ce phénomène n’est pas propre à la Belgique. Au Royaume-Uni, dans le pays de Harry Potter, c’est pire. Les refuges ont été, dès 2010, pleins à craquer de chouettes et de hiboux dont personne ne veut. Au final, ces animaux de compagnie ne sont pas capables de s’adapter à la vie sauvage. Alors, si vous n’arrivez pas à vendre le vôtre, surtout, ne l’abandonnez pas !